Aides à la rénovation énergétique : Qui gagne ? Qui perd ?

le 12 septembre 2019

Un système de primes va remplacer le crédit d’impôt pour la transition énergétique, et tout le monde n’y aura pas droit. On vous explique.

Aides à la rénovation énergétique : Qui gagne ? Qui perd ?

cosmix / Pixabay

Dès le 1er janvier 2020, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) deviendra une prime versée directement aux ménages. Plus nécessaire, donc, d’avancer le montant des travaux couvert par l’aide.

Grâce à l’Agence nationale de l’habitat (Anah), il est donc possible de rénover sa maison plus facilement. La prime sera désormais distribuée au moment des travaux par l’Anah et regroupera plusieurs dispositifs. Tout d’abord, l’aide ne sera plus uniquement calculée sur le montant des travaux, mais aussi sur les économies d’énergies réalisées.

Les ménages modestes et très modestes  : premiers bénéficiaires

Un premier lieu, les ménages modestes et très modestes bénéficieront de cette prime . A partir du 1er janvier 2021, les ménages dits « intermédiaires » pourront également avoir accès à la prime au lieu du crédit d’impôt.

« Les grands gagnants seront les 40% de Français les plus modestes, ceux qui touchent jusqu’à 30 044 € pour couple en Île-de-France et 21 630 € par an pour un couple en région. Pour changer une cuve à fioul, ils pourraient avoir une prime de 1 200 € alors qu’une cuve coûte environ 1 500 € », précise la journaliste Camille Guttin sur Franceinfo.

Les 20 % des ménages les plus riches exclus de l’aide

En revanche, les 20 % des ménages les plus riches seront exclus de l’aide dès 2020.

Actuellement, ce sont les ménages les plus riches qui captent la moitié des aides à la rénovation énergétique en France.

C’est ce que dénonce Jean-Baptiste Lebrun, directeur du réseau pour la transition énergétique. « C’est bien de recentrer sur les ménages les plus modestes mais en supprimant l’accès aux 20 % les plus riches, l’enveloppe n’est pas pour autant augmentée pour aider les ménages les plus pauvres. », rapporte Ouest France.

Source : L’Est Eclair

Ils parlent de nous :