Angers À Belle-Beille, la résidence Montesquieu change d’époque

le 24 avril 2018

Deux cent soixante logements, deux bâtiments et… deux cent soixante copropriétaires. Rappeler la singularité de la résidence Montesquieu dans le paysage immobilier angevin, c’est livrer la première des raisons qui ont retardé sa rénovation énergétique.

Angers À Belle-Beille, la résidence Montesquieu change d'époque

Les travaux de rénovation énergétique sont engagés depuis plus d’un an.Photo CO – Laurent COMBET

En 2013, le lancement du Plan national de rénovation énergétique de l’habitat (PREH) encourage fortement opérateurs privés et publics de l’immobilier à se lancer.

Seulement, au sein de la résidence, les premières réflexions ont été accueillies froidement par certains. « J’étais et je reste favorable à 100 % à ces travaux, indique Monique, retraitée, installée depuis 12 ans à Montesquieu. Mais ce n’était pas le cas de tout le monde. Et ça a fait du bruit ». En juin 2016, le projet a été accepté au terme d’une troisième assemblée générale. Laquelle a duré… sept heures.

Le coût du chantier de rénovation énergétique de Montesquieu s’élève à 3,175 millions d’euros, soit plus de 12 000 € en moyenne par logement. Mais des aides et des montages financiers ont été heureusement possible.

Source : Le Courrier de l’Ouest

Ils parlent de nous :