Les ascenseurs de demain se déplaceront aussi à l’horizontale

le 17 juillet 2017
Le géant de la sidérurgie allemande, ThyssenKrupp, travaille au développement du Multi, un ascenseur pouvant se déplacer sur un plan horizontal, en plus du vertical. Il n’utilise plus le système de cordes et de contrepoids des ascenseurs traditionnels.

ThyssenKrupp/Cover Images/SIPA

Le leader allemand des ascenseurs, le groupe ThyssenKrupp, a mis au point le Multi, un ascenseur capable de se déplacer verticalement, horizontalement et même en diagonale.

L’ascenseur de verre de Charlie et la chocolaterie ne sera bientôt plus une simple histoire. Le géant de la sidérurgie allemande, ThyssenKrupp, travaille au développement d’un ascenseur pouvant se déplacer sur un plan horizontal, en plus du vertical. Le « Multi », c’est son nom, pourra même se mouvoir en diagonale.

Ce nouveau type d’ascenseur devrait permettre de répondre à une double problématique : celle de la perte d’espace dans les très grands buildings, et celle du poids des ascenseurs classiques, limitant la taille de ces bâtiments, note le Financial Times. Des gratte-ciel qui visent à s’élever toujours plus haut, tant la population venant vivre dans les villes augmente.

Plus nombreux, plus haut

La population mondiale afflue de plus en plus vers les villes. Dans une étude publiée en 2015, des chercheurs de l’Université de l’Illinois, aux Etats-Unis, estimaient ainsi que d’ici 2050, 70 % de la population planétaire vivrait en ville. Les villes ne pouvant s’étendre à l’infini, pour accueillir tout ce monde, les promoteurs misent donc sur la hauteur.

Ainsi, selon les chiffres du Conseil sur les grands immeubles et l’habitat urbain (CTBUH, une organisation non gouvernementale internationale), 128 « buildings » de plus de 200 mètres de haut ont été construit en 2016, contre 23 en 2000. « Le marché devrait atteindre 155 projets achevés » l’an prochain, assure le CTBUH.

Vers la fin des câbles d’ascenseurs

C’est avec ces chiffres en tête que ThyssenKrupp a décidé de mettre l’accent sur le développement des ascenseurs, plutôt que sur l’acier en lui-même. En juin dernier, l’entreprise a présenté son prototype Multi, avec lequel elle espère prendre le pas sur ces concurrents directs ( l’américain Otis, le suisse Schindler et les finlandais Kone).

La principale, et non des moindres, innovation du Multi : ne plus utiliser le système de câbles d’acier et de contrepoids des ascenseurs traditionnels. Grâce à un système de rails, de moteurs et de pistes électromagnétiques, le Multi permet de faire se déplacer plusieurs cabines sur une même branche, mais aussi de les faire changer de branches grâce à des rails transversaux. La cabine se déplacera alors à l’horizontale.

Grâce à un système de rails, de moteurs et de pistes électromagnétiques, le Multi permet de faire se déplacer plusieurs cabines sur une même branche, mais aussi de les faire changer de branches grâce à des rails transversaux. - Capture d'écran du Financial Times
Grâce à un système de rails, de moteurs et de pistes électromagnétiques, le Multi permet de faire se déplacer plusieurs cabines sur une même branche, mais aussi de les faire changer de branches grâce à des rails transversaux. – Capture d’écran du Financial Times

Economie de poids et d’espace

Une innovation qui, selon ThyssenKrupp, permettra d’économiser non seulement 50 % du poids total du système permettant de faire fonctionner les ascenseurs dans un immeuble, et presque la moitié de la place que cela nécessite. Un problème auquel doivent faire face tous les architectes : plus un immeuble est haut, plus il faut des mètres de câbles d’aciers et des contrepoids important pour assurer la sécurité des ascenseurs classiques. Et plus le système dans son ensemble devient alors non seulement lourd mais volumineux.

Andreas Schierenbeck, directeur général de l’unité d’ascenseur de ThyssenKrupp, affirme que « dans un gratte-ciel typique, 40 % de l’espace utilisable est occupé par des puits d’ascenseur, parfois jusqu’à 50 % ». Pour le groupe allemand, le Multi pourrait mettre fin à 160 ans de règne de l’ascenceur à corde. ThyssenKrupp y croit tellement que l’entreprise a vendu sa compagnie de production d’acier au Brésil.

ThyssenKrupp espère que le Multi révolutionnera la création d'immeubles. - ThyssenKrupp/Cover Images/SIPA
ThyssenKrupp espère que le Multi révolutionnera la création d’immeubles. – ThyssenKrupp/Cover Images/SIPA

Elle a même investit pas moins de 40 millions d’euros dans une tour d’essais, à Rottweil en Allemagne. D’une hauteur de 246 mètres (37 mètres de plus que la Tour Montparnasse), l’immeuble est équipé de 12 puits d’ascenseurs. ThyssenKrupp y accueille architectes, urbanistes et des groupes immobiliers pour que chacun puisse réfléchir à comment le Multi pourrait être utilisé.

@EnriqueMoreira
Source : Les Echos

Ils parlent de nous :