Comment faire pour changer de syndic ?

le 29 juillet 2019

Si vous êtes copropriétaire et que votre syndic ne vous apporte pas toute satisfaction, vous êtes libre d’en demander le changement. La démarche n’est toutefois pas anodine et nécessite une entente avec les autres copropriétaires ainsi qu’une procédure stricte. Le choix d’un nouveau syndic demandera également une bonne préparation et un respect scrupuleux des délais.

Comment faire pour changer de syndic ?

WikimediaImages / Pixabay

Remercier son syndic

De multiples raisons (gestionnaire peu compétent, honoraires ou travaux trop élevés…) peuvent conduire des copropriétaires à vouloir changer de syndic. Y compris en cours de contrat. Comme le rappelle le porte-parole de l’Association des responsables de copropriétés (ARC) Christophe Grand au site maisonapart, « la mise en concurrence du syndic peut émaner de n’importe quel copropriétaire ». Il n’est donc pas nécessaire de convoquer le conseil syndical pour réclamer un changement de syndic. Un copropriétaire peut, seul, demander à son syndic d’inscrire l’élection d’un syndic différent à l’ordre du jour. Toutefois, si vous souhaitez changer de syndic, vous devrez trouver le soutien d’une majorité d’autres copropriétaires. Allez donc à leur rencontre pour connaître leur sentiment et éventuellement les convaincre de trouver un nouveau syndic. Pensez également à contacter et à rallier les copropriétaires qui ne se rendent habituellement pas aux assemblées. Il est conseillé alors de vous y prendre bien en amont de l’assemblée générale annuelle durant laquelle sera mise au vote l’élection d’un nouveau syndic. Le mandat d’un syndic dure en effet généralement un an et c’est lors de l’assemblée générale annuelle qu’est décidé de renouveler le syndic actuel (dans un maximum de 36 mois) ou pas

Trouver un nouveau syndic

Si le principe de changer de syndic recueille l’assentiment des autres copropriétaires, vous devrez alors vous mettre en quête d’un nouveau syndic. Là aussi il est conseillé de vous y prendre à l’avance afin de sélectionner les bons candidats. Pour cela, vous listerez les besoins spécifiques à votre copropriété et tâcherez de trouver le syndic qui lui conviendra le mieux. Christophe Grand conseille de démarcher « les syndics qui ont donné satisfaction à d’autres copropriétés semblables à la vôtre de par leur taille et leurs caractéristiques ». Inutile à ce titre de choisir le plus cher. Vous pouvez même choisir d’opter pour un syndic bénévole. Quoi qu’il en soit, le porte-parole de l’ARC conseille de ne vous limiter qu’à un ou deux candidats, cela afin d’éviter « un éparpillement des voix lors du vote ».  Pour choisir un nouveau syndic, le syndicat des copropriétaires doit voter deux fois. Une première fois pour voter pour ou contre le syndic actuel et une seconde fois pour voter pour ou contre un nouveau syndic. Pour que ces votes soient inscrits à l’ordre du jour de l’AG annuelle, vous devrez envoyer une lettre avec accusé de réception au syndic en indiquant les noms et désignations des syndics concurrents. Cette lettre doit être envoyée au plus tard 6 semaines avant la fin du mandat du syndic.

Le vote

La désignation du syndic se fait ensuite à la majorité absolue des copropriétaires (présents ou non). À défaut de majorité absolue, l’élection se fait à la majorité simple en ne retenant que les syndics ayant obtenu au moins 1/3 des voix.

Source : Boursorama

Ils parlent de nous :