Comment rénover sa maison à moindre coût ?

le 25 février 2019

Le 22e salon de l’habitat se déroule ce week-end. L’occasion de préparer ses futurs chantiers et de découvrir les différentes aides financières existantes.

Comment rénover sa maison à moindre coût ?

Au salon de l’habitat à Sudexpo, l’Adil tient un stand pour conseiller les particuliers dans leurs démarches. © Photo NR

En fin d’année, le gouvernement annonçait plusieurs mesures pour aider les particuliers à réduire leur facture énergétique. Parmi elles, le coup de pouce pour changer sa chaudière au fioul ou au gaz pour un système à énergie renouvelable.
Et l’effet a été immédiat : les professionnels proposent désormais des pompes à chaleur à 1 € (sous conditions de revenus et d’appareils). Ce week-end, au salon de l’habitat, à Sudexpo, on retrouve ces pancartes aux prix minimes. Hier matin, en à peine deux heures, une vingtaine de particuliers ont pris contact au stand d’Engie.

L’État, via des crédits d’impôt ou des aides directes, incite fortement à la rénovation thermique (isolation ou changement de système de chauffage). Mais comment s’y retrouver dans toutes ces aides ? En passant par l’Agence départementale d’information logement (Adil). Parmi les 44 professionnels présents au salon organisé par Puzzle Centre, l’Adil oriente gratuitement les particuliers dans leurs démarches.
De nombreux dispositifs Une aide précieuse, car il y a de quoi se faire des nœuds au cerveau. « C’est assez complexe, ça évolue chaque année avec les lois de finances, explique Élisabeth Poite, conseillère info énergie à l’Adil. Il y a des aides qui sont cumulables, des dispositifs ouverts sans condition de ressources, d’autres sont réservés aux ménages modestes. Il y a des dispositifs où il faut faire la demande avant d’avoir signé les devis… »

Le panel des aides est large. Le plus connu et plus ancien : le crédit d’impôt, offrant jusqu’à 50 % de réduction d’impôt. Les banques accordent aussi un éco prêt à taux zéro (Eco PTZ), même si elles traînent parfois des pieds, pour un montant de travaux plafonnés à 30.000 €. Le gouvernement n’est pas le seul a donné un coup de pouce, les fournisseurs d’énergie, les grandes surfaces ou encore les magasins de bricolage, dans le cadre du certificat d’économie d’énergie, peuvent aider les particuliers (bons d’achat, aides financières…) qui peuvent monter jusqu’à 800 € pour des travaux de toiture par exemple. On peut aussi citer les dispositifs de la Région ou de l’Agence nationale de l’habitat.

Des soutiens bienvenus, car la facture de rénovation peut vite monter. « Cela peut aller de 1.500 € pour des combles jusqu’à 100.000 € si c’est pour la toiture ou l’isolation par l’extérieur », explique Yann Fromager, gérant de la coopérative vendômoise Isoscop. Mais le professionnel avance des gains de 4 à 5°, été comme hiver, et une facture de chauffage qui baisse. Tout l’esprit de ces coups de pouce.
Salon de l’habitat, à Sudexpo ce dimanche, de 10 h à 18 h. Entrée gratuite. Restauration sur place.

Source : La Nouvelle République

Ils parlent de nous :