Copropriétaires, ne vous précipitez pas pour la rénovation énergétique

le 4 décembre 2018

Travaux d’isolation, chauffage… La rénovation énergétique, ce sont des obligations, mais certaines sont relatives. Mieux vaut ne pas se presser pour éviter les travaux coûteux et pas toujours utiles.

Copropriétaires, ne vous précipitez pas pour la rénovation énergétique

Nul besoin de se lancer dans des travaux coûteux, et pas forcément utile. Wole Onigbanjo/pictonaut – Fotolia

C’était un engagement du candidat Macron: rénover l’ensemble des passoires énergétiques dans les dix ans. À peine arrivé dans les locaux du ministère de l’Écologie, François de Rugy en décline la méthode: «Nous mettrons des moyens d’accompagnement, mais aussi de contrainte.» Une déclaration à faire se dresser les cheveux sur la tête des copropriétaires, qui ont tous en mémoire le coût astronomique des travaux sur les ascenseurs. Pas de panique! La rénovation énergétique, aujourd’hui, ce sont des obligations… toutes relatives.

1. Vous devez prévoir des travaux d’isolation à l’occasion d’un ravalement

Si vous votez un ravalement ou une réfection de toiture concernant plus de 50 % de la façade ou de la couverture, vous devez désormais les accompagner de travaux d’isolation. Un surcoût considérable pour le budget d’une copropriété. Le coût d’un ravalement classique est de 100 à 150 euros/m2 HT. Avec une isolation thermique par l’extérieur, comptez de 150 à 250 euros/m2.

Source : Le Figaro

Ils parlent de nous :

Appelez-nous