Copropriété cherche assureur…

le 5 janvier 2019

Envolée des primes d’assurance, résiliation après une succession de sinistres… Les difficultés rencontrées par les copropriétés pour se garantir se multiplient. Comment réagir ?

Copropriété cherche assureur…

De nombreux copropriétaires y sont désormais confrontés : après une succession de dégâts des eaux déclarés à l’assureur de la copropriété, ce dernier a augmenté la prime, avant de résilier purement et simplement la multirisque de l’immeuble (MRI). Les sinistres, nés dans les parties communes, sont liés au mauvais entretien du bâtiment. Commence alors la chasse à l’assureur, rendue plus difficile encore par le retrait de plusieurs compagnies, qui ont décidé de quitter ce marché peu rentable. Que faire si aucun des assureurs sollicités n’accepte de délivrer sa garantie ?

Indispensable mais pas obligatoire

On l’ignore souvent, mais le syndicat des copropriétaires n’est pas obligé, légalement, d’assurer l’immeuble par la souscription d’une MRI contre les sinistres qui peuvent le frapper. Même si la nature des risques auxquels il est exposé rend celle-ci, de fait, indispensable. Elle est d’ailleurs, la plupart du temps, imposée par le règlement de copropriété.

La loi Alur est en revanche venue enjoindre le syndicat de …

Ils parlent de nous :