Copropriété : les frais de syndic augmentent fortement

le 24 février 2018

Les syndics ont augmenté leurs honoraires de 10% en moyenne en un an, selon une récente étude. Cette hausse cache des disparités liées notamment à la taille de la copropriété.

Copropriété : les frais de syndic augmentent fortement

© Shutterstock

Les frais de syndic en forte hausse

La Loi ALUR a imposé, depuis le 1er juillet 2015, un contrat-type afin d’améliorer la lisibilité des contrats de syndic et assurer une meilleure comparabilité. Syneval, un courtier en syndic, vient de publier la deuxième édition de son étude globale sur les honoraires de syndic. 113 cabinets de syndics ont été sollicités, afin de comparer les tarifs pratiqués en 2017 et ceux indiqués dans les contrats de 2018.

Résultat : le forfait de base, facturé par les syndics quelle que soit la taille des copropriétés, est en hausse. Ainsi à Paris, dorénavant, le syndic facture au minimum 4.085 € TTC pour gérer une copropriété, contre 3.707 € en 2017, soit une hausse de 10,2%. En Île-de-France, il faut désormais compter 3.406 € contre 3.166 € l’an dernier, soit une hausse de 7,6%.

Les petites copropriétés parmi les plus impactées

L’écart le plus frappant est constaté, selon l’étude, à Lyon où le forfait minimal est passé à 2.503 € cette année contre 2.075 € en 2017, entraînant une hausse de 20,6%. Il s’avère que les copropriétés de moins de 10 lots sont les plus impactées par cette nouvelle tarification. En revanche, au sein des copropriétés de taille intermédiaire, les honoraires de syndic se stabilisent.

« Cette étude permet de souligner un des effets pervers de la Loi ALUR : la multiplication des dispositions obligatoires (immatriculation des copropriétés, fonds travaux, extranet…) et ce, quelle que soit la taille de la copropriété, a provoqué une hausse très importante des honoraires de gestion sur les petites copropriétés », souligne Rachid Laaraj, directeur général de Syneval.

Source : Radins.com

Ils parlent de nous :