Copropriété : misez sur les énergies renouvelables !

le 22 mai 2019

Dans le contexte d’une copropriété, mettre en place des projets de rénovation énergétique n’est pas toujours évident. Pourtant, en misant sur les énergies renouvelables, l’ensemble des occupants d’un même immeuble peuvent y trouver leur compte, autant que les propriétaires. Les possibilités qui s’offrent aujourd’hui à vous sont nombreuses.

Recourir aux énergies renouvelables, dans le cadre d’une propriété partagée, présente de nombreux avantages. Avec les aides à la rénovation énergétique disponibles, il est plus facile de convaincre l’ensemble des copropriétaires impliqués de s’engager dans un projet visant la réalisation d’économies.

Le projet à mettre en œuvre, bien évidemment, va dépendre de la situation de la copropriété. Si l’on s’attache à la mise en place d’une installation fonctionnant aux énergies renouvelables, il est important de veiller à opter pour le système le plus pertinent.

Mais quelles sont les solutions à envisager ?

Installer des panneaux solaires thermiques sur le toit de copropriété

L’installation de panneaux solaires thermiques, par exemple, permettra de chauffer l’eau en réduisant les dépenses énergétiques. La taille du système, évidemment, doit être adaptée à la consommation en eau de l’ensemble des occupants de l’immeuble. Les panneaux, en captant l’énergie solaire, vont permettre de chauffer l’eau utilisée principalement à travers le circuit de chauffage. De cette manière, l’ensemble des propriétaires et des habitants peuvent profiter d’une chaleur confortable pour un coût moindre.

Pour que le système soit performant, cependant, il est important de disposer d’une toiture orientée vers le sud, avec une bonne inclinaison.

Un tel système, afin de garantir une chaleur confortable tout au long de l’année, peut être combiné avec une installation de chauffage traditionnelle performante, qui servira notamment à compenser un manque d’ensoleillement.

Optez pour un chauffage fonctionnant au bois

Un chauffage fonctionnant avec du bois ou des pellets séduit de plus en plus. Ce phénomène s’explique notamment par l’existence d’aides disponibles pour le remplacement de systèmes de chauffage au fioul ou au gaz pour des installations recourant aux pellets. Les offres disponibles pour ces nouvelles installations doivent permettre de convaincre l’ensemble des copropriétaires d’investir pour profiter d’économies d’énergie. Les pellets, en effet, sont désormais accessibles pour un prix attractif et présentent aussi l’avantage d’être plus respectueux de la planète.

Dans une optique de co-génération, un système de chauffage fonctionnant avec des combustibles naturels permet aussi de produire de l’électricité.

Des pompes à chaleur, idéal pour réduire les charges communes

Les charges communes d’une copropriété peuvent aussi être sensiblement réduites par l’installation de pompes à chaleur. Selon la situation, il est possible de mettre en place différents types de pompes à chaleur. Un système air-eau ou une installation géothermique, par exemple, permettra d’aller puiser dans les calories présentes dans l’air extérieur ou dans le sol pour chauffer l’eau au niveau des installations communes. Il existe aussi des aides à la rénovation énergétique pour l’installation des pompes à chaleur.

L’éolien et le photovoltaïque pour produire de l’électricité

Dans le cadre d’une copropriété, d’autres sources d’énergie renouvelable peuvent être envisagées pour réduire les charges communes. Si, de manière générale, chaque foyer a la possibilité de gérer sa propre consommation d’électricité au moyen d’un compteur individuel, il peut toutefois être intéressant de procéder, par exemple, à l’installation de panneaux photovoltaïques ou d’un système fonctionnant à l’énergie éolienne. L’électricité produite permettra d’alimenter l’éclairage extérieur ou les parties communes. Le surplus d’énergie produit, en outre, pourra être revendu sur le réseau et générer une rentrée financière pour la copropriété.

Source : L’énergie tout compris

Ils parlent de nous :