Courtier en syndic à Nice

Courtier en Syndic à Nice

Vous avez acheté un bien immobilier au sein d’une copropriété à Nice ? Vous souhaitez comprendre comment fonctionne une gestion de copropriété sur Nice ? Voici tout ce que vous devez connaître sur le syndic de copropriété.

Qu’importe le type de logement, sa superficie ou sa localisation, dès que le bien se situe au cœur d’une copropriété avec différentes copropriétaires, il est obligatoire d’avoir un syndic de copro professionnel ou bénévole selon le décret du 17 mars 1967 et l’article 18 de la loi du 10 juillet 1965. Ce dernier va intervenir dans la gestion du quotidien de la copropriété. Il devra gérer la gestion administrative, la gestion financière et surtout vérifier la bonne exécution des décisions.

Le syndic de copropriété pourra être soit professionnel soit bénévole.

 

Quelles différences entre un syndic professionnel et un syndic bénévole à Nice ?

C’est une question récurrente qu’on les copropriétaires de biens immobiliers. Il faut savoir qu’en termes de gestion et des missions, un syndic professionnel et un syndic bénévole sont totalement équivalents. Ils ont les mêmes missions, les mêmes responsabilités et surtout les mêmes obligations.

Toutefois, précisions que le syndic professionnel est soumis à des obligations particulières : posséder une carte professionnelle, apporter des garanties financières, mais également souscrire à une assurance civile professionnelle. Dernier point qui peut les différencier dans le contrat de syndic ce sont les tarifs.

 

Afin de pouvoir comparer différentes solutions de contrats, nous vous recommandons de tester Syneval et ses courtiers en syndic, qui établissent différents contrats pour trouver le plus adéquate.

 

Comment mandater un syndic de copropriété sur Nice ?

Que le syndic soit bénévole ou professionnel, vous avez 3 possibilités pour élire votre syndic.

Premièrement, et c’est la manière la plus commune, lors d’une assemblée générale avec un vote à la majorité, vous pouvez sélectionner le syndic. Dans ce cas-là, il faut une présentation des différents projets. Sachez que si votre copropriété possède un conseil syndical, ce dernier se doit de mettre en concurrence le syndic tous les 3 ans, avec un nouveau vote. La deuxième possibilité s’applique souvent lors de la création d’une copropriété où un syndic est nommé de manière provisoire et devra s’assurer de la mise en place de l’assemblée pour l’élection du syndic permanent. Puis, en cas de litige c’est le tribunal de Grande Instance qui peut nommer un syndic.

Contactez-nous

Ils parlent de nous :

Appelez-nous