Ils défendent l’idée d’un quartier avec des maisons plutôt qu’avec des petits immeubles

le 24 janvier 2018

La loi Alur, qui prône une densification de l’urbanisation modifie de nombreuses dispositions législatives sur la vente et la location de logements, l’attribution des logements sociaux, les normes de construction et permet la construction de petits immeubles au milieu de villas. L’association de défense de l’environnement Antibes Ouest veille au grain.

Construire un petit immeuble à la place d'une villa faisant partie d'un lotissement: la loi ALUR l'autorise pour favoriser la création de nouveaux logements.

Photo Sébastien Botella

Près de l’école Saint-Maymes, depuis la route, des bulldozers grignotent ce qui fut des maisons. Ces deux habitations, dont il ne restera bientôt plus rien, ne seront pas remplacées par d’autres logements.

Ces villas ont été inondées le 3 octobre 2015. Fort heureusement, leurs occupants n’ont pas été blessés. Ces villas ne disposant pas d’un étage supérieur où les habitants pourraient se réfugier en cas de crue, la Ville les a donc rachetées ans le cadre des Fonds Barnier.

La seule solution pour indemniser les propriétaires dont le bien immobilier ne vaut plus rien.

Lors des terribles inondations, le secteur a subi des dégâts mais rien de comparable à ce qui s’est passé dans la plaine de la Brague. Aucune victime à déplorer. Toutefois, la zone est sensible, avec le vallon de Saint-Maymes. « Nous attendons le porter-à-connaissance du préfet. Nous l’étudierons avec soin et nous…

Source : Nice Matin

Ils parlent de nous :

Appelez-nous