Durée du contrat de syndic

le 18 septembre 2011

Certains syndics proposent des contrats de trois ans, mettant parfois en contrepartie des tarifs plus avantageux. Trois années, c’est long, voire très long lorsque les relations avec le syndic se détériorent, le syndicat doit donc être extrêmement précautionneux en la matière.

Privilégiez un contrat de syndic d’une durée d’un an afin de conserver la possibilité de changer de syndic si les conditions l’exigent.

En effet, en dehors de l’échéance du contrat, le syndicat des copropriétaires ne peut mettre un terme au contrat du syndic que par un vote à la majorité absolue lors d’une assemblée générale. Le syndicat doit alors apporter la preuve que cette révocation est motivée par une faute ou à une négligence grave imputable au syndic. À défaut, ce dernier peut demander des dommages et intérêts au syndicat des copropriétaires pour rupture abusive de contrat.

Ils parlent de nous :

Appelez-nous