Eco-PTZ : de quelles aides vous pouvez bénéficier pour la rénovation énergétique ?

le 6 août 2018

Eco-PTZ : un prêt sans intérêt et sans conditions de revenu pour les travaux de rénovation

Eco-PTZ : de quelles aides vous pouvez bénéficier pour la rénovation énergétique ?

Pour financer vos travaux de rénovation énergétique et ainsi améliorer les performances de votre résidence principale, vous pouvez solliciter un éco prêt à taux zéro auprès de votre banque. Ce prêt, dépourvu d’intérêt, est accordé sans conditions de revenu et vous permet de bénéficier d’un maximum de 30 000 € sur une durée de 3 à 15 ans et couplé à votre prêt immobilier. Pour être accordé, il ne doit toutefois concerner que les travaux effectués dans les logements construits avant 1990, à usage de résidence principale. Qui plus est, les modifications et les installations doivent impérativement être effectuées par un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement).

Selon le site d’Engie, le label RGE, créé par l’ADEME, l’État et les organisations professionnelles, vise à « aider les particuliers à identifier, dans la « jungle » des labels et qualifications, les professionnels les plus aptes à réaliser leurs travaux d’amélioration d’efficacité énergétique de leur logement ou d’installation d’équipements performants afin de diminuer sur le long terme leur consommation énergétique. ». En 2016, la France métropolitaine comptait quelque 60 000 professionnels RGE.

À noter que l’éco PTZ est cumulable avec les aides de l’Anah (agence nationale de l’habitat), celles accordées par les collectivités à l’échelle locale mais également avec le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique).

Prêt vert : une alternative à l’éco-PTZ

renovation-energetique-aidesSi vous ne remplissez pas les conditions d’octroi de l’éco PTZ, sachez que les banques sont dans l’obligation de proposer des prêts bonifiés à des taux inférieurs à ceux pratiqués pour les crédits à la consommation. Ces prêts « verts » doivent eux aussi concerner des travaux énergétiques et viser une amélioration de la performance du logement.

Attention toutefois, la banque est libre d’imposer ses conditions pour accorder un tel crédit et les candidats doivent impérativement présenter une liste exhaustive des travaux à réaliser, des achats nécessaires et des entreprises sollicitées.

Rénovation de votre résidence principale : n’oubliez pas les primes énergie

Selon les installations envisagées et la composition du foyer et du logement, les fournisseurs d’énergie comme EDF ou Engie accordent des primes qui peuvent représenter un véritable coup de pouce. Encore une fois, les installations doivent cependant être effectuées par des professionnels certifiés.

Ces mêmes fournisseurs de gaz ou d’électricité sont également en mesure de proposer des prêts entre 1 et 4 % destinés à financer des travaux d’amélioration de l’habitat comme l’isolation, un changement de porte ou de fenêtre ou une installation de chaudière ou de chauffage. Certains magasins de bricolage proposent des solutions similaires.

Source : Le prêt immobilier.com

Ils parlent de nous :

Appelez-nous