Encadrement des loyers : pourquoi certains loyers sont en hausse

le 8 août 2017
L'encadrement des loyers a augmenté le loyer de certaines grandes surfaces à Paris.

© Shutterstock

L’encadrement des loyers n’a pas poussé le prix des loyers à la baisse pour tout le monde. À Paris, certaines grandes surfaces (trois pièces et plus) ont vu leur loyer mensuel augmenter à la suite de l’entrée en vigueur de la mesure.

Des loyers en hausse à Paris

L’encadrement des loyers dans les zones sous tension vise à réguler le montant des loyers, afin d’empêcher les propriétaires de logements de fixer des loyers excessifs. Le décret relatif à l’encadrement des loyers issu de la loi Alur de l’ancienne ministre du Logement Cécile Duflot est entré en vigueur en août 2015.

S’il a permis, dans la plupart des cas, de lutter efficacement contre les abus en empêchant les propriétaires, notamment pour les petites surfaces, de fixer des loyers trop élevés, la mesure a parfois eu l’effet inverse pour les grandes surfaces (trois pièces et plus).

Interrogée par Le Parisien, l’agence immobilière Guy Hoquet du quartier Belleville (XXe arrondissement de Paris) explique qu’ « avant le décret, ces surfaces bénéficiaient d’une sous-évaluation des loyers, ce qui a eu comme conséquences une réévaluation à la hausse de ceux-ci ».

+350 € par mois pour ce couple de Parisiens

Le Parisien raconte ainsi l’histoire d’un couple résidant dans le quartier de Belleville, locataire d’un appartement de quatre pièces d’environ 80 mètres carrés. À la suite du décret sur l’encadrement des loyers, leur bailleur a augmenté leur loyer de 350 € par mois, le faisant passer de 1 195 € à 1 545 €.

Croyant tout d’abord à une arnaque, ils ont décidé de porter l’affaire devant un tribunal et, malheureusement pour eux, ils ont perdu : ils ont été condamnés en juin 2017 par la justice à se soumettre à l’augmentation du loyer.

L’OLAP, l’observatoire agréé par le ministère du Logement, est chargé de fixer les niveaux des loyers de référence, en fonction de plusieurs critères. À Paris, la ville est découpée en 14 secteurs géographiques, divisés en 80 quartiers : les loyers sont établis en fonction du type de location (meublés ou non), du nombre de pièces et de l’époque de construction.

 

Source : Radins.com