Exposition « Habiter Mieux-Habiter Plus » : Il faut construire mieux et consommer moins

le 26 avril 2018

Il s’invente aujourd’hui à Paris de nouvelles architectures du logement. L’exposition « Habiter Mieux Habiter Plus », présentée au Pavillon de l’Arsenal, souhaite mettre à la portée de tous ces enjeux par la consultation de maquettes, films, interviews, prototypes, perspectives et plans…

Exposition « Habiter Mieux-Habiter Plus » : Il faut construire mieux et consommer moins

Crédit photo : www.pavillon-arsenal.com

La ville durable préfère la réhabilitation au neuf

Alors que Paris compte déjà 120 millions de mètres carrés bâtis dont 77 millions pour l’habitat, les politiques actuelles et les appels à projets des maîtres d’ouvrage et aménageurs publics incitent à nouveau les concepteurs à anticiper les modes de vie de demain.

Pour faire face à la pression de la demande et à la pénurie de foncier, l’enjeu est de trouver de nouveaux espaces à habiter comme des casernes abandonnées, des bureaux obsolètes, des garages inutilisés voire même des églises désacralisées…

Deux études successives de l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) en 2014 et 2016 ont permis d’estimer que le potentiel de transformation de bureaux en logements atteignait 2,7 millions de m2. Pour mémoire, la ville de Paris s’est fixée depuis 2014 l’objectif de transformer 200.000 m2 de bureaux obsolètes en logement chaque année.

La ville de demain privilégie la mixité et l’intensité

« Sur les toits, au-dessus des entrepôts et ateliers, en couverture des emprises routières ou ferroviaires, l’évolution des techniques et des mobilités révèle des fonciers jusqu’alors délaissés. Les accords signés par la Ville avec la SNCF ou la RATP en témoignent. Ils engagent la construction à terme de plus de 16200 logements, don au moins 50% d’habitat social », note Alexandre Labasse, Directeur général du Pavillon de l’Arsenal.

A l’occasion de l’inauguration de l’exposition, l’Apur a d’ailleurs rappelé que pas moins de 12% des parcelles de la capitale pourraient faire l’objet d’une surélévation, soit 8.850 parcelles sur 75.400. Certains immeubles pourraient ainsi être dotés de deux logements supplémentaires, d’autres d’une dizaine. Au final, le potentiel serait d’environ 40.000 nouveaux appartements familiaux de 50 à 70 m2.

« Un atout pour une ville, densément bâtie depuis longtemps, mais désireuse d’augmenter son offre de logements tout en incitant à la rénovation de son bâti ancien pour le rendre moins énergivore et moins sensible aux îlots de chaleur urbains », souligne l’APUR.

L’habitat de demain sera ouvert et adaptable

Les typologies ouvertes et adaptables développées pour les logements spécifiques semblent annoncer l’habitat de demain. « Les modèles préfigurent la diminution de l’espace privé au profit de lieux plus collectifs ou la mise en œuvre de services partagés associés à l’offre immobilière », souligne Alexandre Labasse. À l’échelle de l’immeuble, on voit se multiplier les jardins, toitures partagés, buanderie ou locaux associatifs. A l’échelle de l’appartement, on privilégiera les balcons, terrasses et loggias.

Selon une récente enquête de Century 21, la question de la luminosité arrive en tête des critères de choix immobiliers, et 59% des sondés rêvent d’un balcon ou d’une terrasse. « Certains programmes présentés dans l’exposition annoncent jusqu’à 20 m2 d’espace extérieur par logement. Ils rappellent et actualisent les modèles modernes de l’immeuble-villa du début du XXe siècle », précise Alexandre Labasse.

Le défi du logement à Paris relève d’une double ambition : solidaire et technologique. « Il revient aux architectes, depuis plus d’un siècle à l’origine de la réflexion pour de meilleurs logements, d’inventer, au sein d’équipes pluridisciplinaires avec les maîtres d’œuvre, promoteurs et constructeurs, des lieux plus vertueux, plus généreux », conclut Alexandre Labasse.

Colocation, cohabitation, copropriété, à quoi doit ressembler l’habitat à l’heure de l’économie du partage ? Pour alimenter la réflexion et trouver des réponses, allez visiter l’exposition «Habiter Plus-Habiter Mieux».

Informations pratiques

HABITER MIEUX HABITER PLUS

Exposition du 5 avril au 2 septembre 2018

Entrée libre

Visites guidées gratuites de l’exposition les samedis et dimanches à 15h

Source : Mon-Immeuble.com

Ils parlent de nous :

Appelez-nous