Face au maquis des aides à la rénovation, l’Agence nationale de l’habitat tente de simplifier son site

le 23 avril 2019

Alors qu’elle ne parvient pas à remplir ses objectifs, l’agence publique en charge de subventionner les travaux de logements privés a refait son site.

Face au maquis des aides à la rénovation, l'Agence nationale de l'habitat tente de simplifier son site

Les aides à la rénovation sont multiples et extrêmement complexes (©Qimono / Pixabay)

(LaVieImmo.com) – L’Agence nationale de l’habitat (Anah), organisme public destiné à subventionner les travaux sur les logements privés, a fait part jeudi de mesures destinées à simplifier l’accès à ses procédures, alors qu’elle peine depuis des années à atteindre ses objectifs.

« L’Anah modernise ses outils de communication pour faciliter l’accès à ses aides », dit l’organisme dans un communiqué. L’agence, qui dépend du ministère du Logement, est l’organisme chargé de subventionner les rénovations dans des logements privés, notamment en matière énergétique.

Depuis plusieurs années, le nombre de rénovations qu’elle finance est en hausse, mais il reste inférieur aux objectifs fixés. L’an dernier, elle a financé quelque 95.000 rénovations alors qu’elle en ciblait 104.000. « Les besoins du parc privé sont si importants, on ne peut pas accepter que les gens renoncent par peur de la complexité administrative », a expliqué dans le communiqué Julien Denormandie, ministre du Logement.

Dématérialisation des procédures

L’Anah a donc refait son site internet, avec des espaces dédiés aux collectivités, aux particuliers (consultable ici) et aux professionnels.

Elle a reclassé ses aides en différents secteurs de manière à les rendre plus lisibles. Enfin, elle enclenche une dématérialisation des procédures qui permettra d’établir son dossier en ligne sans avoir à remplir un formulaire papier.

« Il s’agit pour nous de créer un réflexe +Anah+ chez tout particulier qui souhaite démarrer des travaux de rénovation et se renseigner sur les aides publiques disponibles », a conclu Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l’Anah.

Source : BFM

Ils parlent de nous :

Appelez-nous