Les frais d’agence pour louer un logement sont-ils plafonnés ?

le 20 septembre 2017
Les frais d’agence sont plafonnés par la loi ALUR selon la taille du logement et la zone géographique.

© Stéphane Ouzounoff

Candidat à la location d’un appartement auprès d’une agence immobilière, vous vous attendez à payer des frais. Sont-ils plafonnés et surtout, êtes-vous en mesure de les négocier ?

La loi ALUR impose des barèmes pour les frais d’agence

La facture pour seulement avoir le droit d’emménager dans un appartement est douloureuse pour le futur locataire. Aussi est-il nécessaire d’en comprendre le sens. Les honoraires d’agence rémunèrent :

  • Les visites organisées pour trouver le candidat motivé répondant aux exigences du propriétaire.
  • La création du dossier et la rédaction du bail.
  • L’état des lieux et la remise des clés une fois le locataire trouvé

Naturellement, ces services se paient, mais la loi ALUR impose des barèmes variant selon la taille du logement et la zone géographique. Avant d’en venir aux chiffres, sachez que le propriétaire du bien a lui aussi des frais à régler à l’agence. Ils ont un plafond pour le locataire puisque les honoraires facturés à ce dernier ne peuvent dépasser ceux du propriétaire.

Comment calculer les honoraires pour louer un logement

Cette directive de la loi ALUR concerne les locations vides et meublées. Elle fixe un montant maximum à demander au locataire selon le découpage géographique suivant :

  • Pour les logements situés en zone très tendue (Paris et les villes de première couronne), les honoraires ne peuvent excéder 12 € par m² de surface habitable.
  • Pour les zones tendues, le plafond est fixé à 10 € par m² de surface habitable.
  • Pour le reste du territoire, le barème est de 8 € par m² de surface habitable.

À cette somme il faut ajouter l’état des lieux fixé à 3 € par mètre carré quelle que soit votre zone géographique.

Calcul des frais

Pour un appartement de 50 m² loué à Paris, le montant maximum à facturer est de 750 € ((50 x12)+(50 x3)), en zone tendue ils passent à 650 € ((50×10)+(50×3)), pour le reste du territoire le locataire s’acquittera de 550 € ((50×8)+(50×3)).

Est-il possible de négocier les frais d’agence ?

Les honoraires sont plafonnés, mais l’agence peut revoir le tarif à la baisse. Elle a toutefois peu de raison de le faire, la question est plutôt de savoir si une négociation est possible ? Dans les faits, rien ne vous en empêche, mais le candidat est très rarement en position de force. Si l’appartement n’a pas été loué depuis longtemps ou que vous apportez un dossier avec des solides garanties, rien ne vous interdit de demander un rabais. Après tout, qui ne tente rien n’a rien !

Source : SeLoger.com

Ils parlent de nous :

Appelez-nous