Immobilier : les projets du Grand Paris ne freinent pas la ruée vers l’Ouest

le 17 octobre 2019

Une étude du géant de l’immobilier JLL affirme que le déséquilibre de l’attractivité entre les deux flancs de Paris ne se dément pas. Le prix passe avant la proximité du travail dans le choix d’un logement, mais l’environnement prend de l’importance. Les foyers modestes et les riches sont les plus mobiles.

Immobilier : les projets du Grand Paris ne freinent pas la ruée vers l'Ouest

© A. Verdier

Les riches à l’Ouest, les pauvres à l’Est. Quels que soient les efforts des pouvoirs publics, le déséquilibre du logement en Ile-de-France ne change pas et la construction du Grand Paris Express ne semble pas bouleverser la donne. C’est l’un des enseignements de  l’étude que publie JLL ce 17 octobre. Le géant mondial du conseil et de l’immobilier professionnel s’est intéressé cette année à la perception qu’ont les habitants de la région, de leurs conditions résidentielles, et aux critères qui guident leurs choix, y compris …

Lire la suite sur Les Echos

Ils parlent de nous :