Installer une borne de recharge pour sa voiture électrique : pas si simple

le 26 février 2018

Pour une voiture électrique, l’installation d’une borne de recharge à domicile implique des choix techniques et économiques.

Installer une borne de recharge pour sa voiture électrique : pas si simple

Une prise de courant branchée sur un véhicule électrique. (MAXPPP)

Le marché est encore minime, à peine 1,2%, mais la voiture électrique gagne du terrain. Il faut savoir que l’installation d’une borne de recharge à domicile implique des choix techniques et économiques.

En apparence, c’est simple. On peut recharger une voiture électrique sur une simple prise secteur. En réalité, c’est plus compliqué car si l’on ne veut pas attendre 48 heures pour « faire le plein », il est impératif de faire installer chez soi une borne dédiée capable de délivrer plus de puissance (3,7; 7,4 ou 22 kW).

Combien ça coûte ?

L’installation d’une borne individuelle coûte entre 1 000 et 2 000 euros, environ. Des aides publiques (subvention Advenir 50%, crédit d’impôt 30%) ou émanant des constructeurs sont octroyées.

Des règles en fonction de l’habitat

Dans une maison individuelle, il n’y aucune autorisation à demander. En habitat collectif, en revanche, il est nécessaire de prévenir la copropriété. Depuis la loi sur la transition énergétique de 2011, il existe un « droit à la prise », sur le modèle du  « droit à l’antenne télé », qui autorise n’importe quel propriétaire ou locataire à bénéficier d’un système de rechargement ou à en faire installer un à ses frais. La copropriété ne peut s’y opposer, sauf à déposer un recours pour « motif sérieux et légitime ». Il y a une procédure à respecter, avec un passage en assemblée générale, qui peut prendre du temps.

Quel type d’installation ?

C’est là que ça se corse car plusieurs scénarios techniques sont possibles. Le plus simple et le plus économique consiste à faire brancher sa borne sur l’arrivée électrique collective, via un sous-compteur qui permet de mesurer la consommation électrique (à rembourser à la copropriété). C’est envisageable en cas d’utilisateurs peu nombreux, si la puissance électrique de l’immeuble le permet et dans une copropriété où les choses se passent bien. On trouve de nombreux installateurs sur le marché (Inforomu, Newmotion, etc.).

Certains prestataires, comme Park’n Plug, proposent des solutions sophistiquées incluant facturation automatique et gestion intelligente de l’énergie afin d’éviter les pics de consommation. Des opérateurs, comme ZePlug, proposent, pour leur part, de tirer une nouvelle ligne électrique dans l’immeuble et de s’occuper de toutes les démarches techniques et administratives. C’est rassurant pour les copropriétaires mais malheureusement plus onéreux pour l’utilisateur car il faut compter un abonnement mensuel de plusieurs dizaines d’euros.

Des économies à la clé

En principe, la voiture électrique est synonyme d’économies (à peine 2 à 3 euros pour une recharge de 100 km, soit un coût annuel de 150 à 300 euros, suivant le kilométrage). Cela restera vrai tant que l’électricité « automobile » sera facturée au même prix que l’énergie résidentielle. En habitat collectif, il convient donc d’étudier soigneusement les différentes options d’installation.

Source : France Info

Ils parlent de nous :