Le tiers-financement désormais disponible en Ile-de France

le 4 juillet 2019

Île-de-France Énergies, la société d’économie mixte régionale en charge de la rénovation des copropriétés franciliennes, propose désormais le prêt « Copro énergie ». Explications.

Le tiers-financement désormais disponible en Ile-de France

geralt / Pixabay

C’est une nouvelle attendue depuis… sa création en 2013. La Sem Île-de France Énergie* – ex Energies Posit’if – proposera désormais aux copropriétaires qui le souhaitent « Copro énergie », une offre de prêt directe destinée à financer les travaux des copropriétés qu’elle accompagne dans leur projet de rénovation.

Concrètement, Île-de France Énergies va désormais pouvoir instruire et valider directement les demandes de prêts formulées par les copropriétaires d’un bâtiment engagé dans une démarche de rénovation exemplaire conforme à son cahier des charges (gain de 40 à 70% d’économies d’énergie après travaux, garantie de performance…). Sans intermédiaire et avec un interlocuteur unique, cette nouvelle offre devrait contribuer à accélérer la tendance à la rénovation performante dans le segment résidentiel.

Travaux collectifs

« Il s’agit d’un prêt collectif à adhésion individuelle : chaque copropriétaire a le choix d’y adhérer ou non. Le prêt finance les travaux qui portent sur les parties communes (isolation des façades, de la toiture, chauffage collectif…) et les parties privatives dites « d’intérêt collectif » telles que des fenêtres », détaille l’opérateur. Le prêt est cautionné « afin qu’il n’y ait pas de solidarité entre les copropriétaires en cas d’impayé ». Il permettra également d’avancer les aides individuelles (Anah) et collectives versées habituellement à l’issue des travaux.

Plafonné à hauteur de 21 500 euros (sur 2 à 15 ans, de 1,90% à 2, 23%), « Copro énergie » sera accessible à tous les copropriétaires à jour de leurs charges de copropriétés, et cela indépendamment de leur âge, leur état de santé ou leur situation financière (hors inscription au fichier des incidents de paiement). Ils rembourseront ensuite directement la somme auprès d’Île-de-France Énergies, au moment de payer leurs charges habituelles.

L’avance des aides résout de nombreuses situations complexes pour les familles et le prêt collectif que nous proposons avec le tiers-financement apporte une solution rapide et efficace au financement des travaux », met en avant Benjamin Chkroun, président du Conseil de surveillance d’Île-de-France Énergies et conseiller régional d’Île-de-France.

Partenariat

Cette nouvelle offre de financement ouverte aux ménages – financée par la Banque européenne d’investissement – tombe à point nommé. Quelques semaines auparavant, Île-de-France Énergies avait annoncé un nouveau partenariat avec l’opérateur Soliha.

« Dans le secteur programmé animé par Soliha, Île-de-France Énergies adaptera son offre pour compléter les prestations assurées par Soliha. Dans le secteur diffus, lorsqu’Île-de-France Énergies œuvrera pour une copropriété, Soliha pourra apporter les prestations complémentaires, notamment en lien avec l’accompagnement des copropriétés fragiles et l’ingénierie financière et administrative », précisent les deux opérateurs. Environ un million de logements franciliens seraient des « passoires thermiques » (E, F et G).

Trois régions

Outre l’Île-de-France, le tiers-financement est donc désormais disponible dans les Hauts-de-France via le SPEE (lire aussi leur retour d’expérience de mars 2018) et en Nouvelle-Aquitaine à travers l’agence Artéé. Et d’autres régions devraient prochainement suivre.

Source : Le Flux

Ils parlent de nous :