Le vrai pouvoir du quitus

le 2 février 2019

Le vote a moins d’importance qu’on ne lui en prête. Il permet toutefois aux copropriétaires de rappeler leur syndic à l’ordre.

Le vrai pouvoir du quitus

À chaque assemblée générale (AG), c’est le même débat. Faut-il donner quitus au syndic ou s’en abstenir ? « J’essaie de convaincre les copropriétaires de ne pas le voter. Mais j’ai peu de poids dans l’immeuble, et il est donné à chaque fois sur insistance du syndic », témoigne Bruno de Scorraille, copropriétaire dans une grosse résidence parisienne. Ce vote, visant à approuver la gestion du syndic, est devenu au fil des ans une question polémique. « Le syndicat n’a rien à gagner à avaliser cette résolution. Il peut même se voir privé d’un moyen d’action s’il voulait engager la responsabilité du syndic », fait valoir Christophe Grand, juriste à l’Association des responsables de copropriété (ARC). Celle-ci a été la première a s’emparer du sujet, il y a une dizaine d’années, en invitant les copropriétés à refuser systématiquement de voter cette résolution, quand bien même les comptes seraient approuvés et le mandat du syndic renouvelé. Cette position, bien que largement contestée, a fait école. « Il y a 15 ans, …

Source : Le Figaro

Ils parlent de nous :

Appelez-nous