Les charges de copropriété progressent 2 fois plus que l’inflation

le 7 juin 2018

Les charges de copropriété ont augmenté de 2 % entre 2016 et 2017, soit 2 fois plus que l’inflation. Les postes de dépenses les plus onéreux sont l’assurance, le chauffage, les frais d’entretien et de gestion, selon l’observatoire des charges de l’association des responsables de copropriété (ARC).

Les charges de copropriété progressent 2 fois plus que l’inflation

Ralf Gosch, Dorothea-Bernstein-Weg 3, 22081 Hamburg

Les charges des immeubles en copropriété ont progressé de 2 % en 2017, selon l’ARC (Association des responsables de copropriété). C’est 2 fois plus que l’inflation enregistrée sur cette période. L’an dernier, le montant total des charges pour un appartement ayant une surface habitable de 60 m² s’est élevé à 2 856 €, dont plus des ¾ représentent le coût du chauffage, du gardiennage ainsi que des frais d’entretien et de gestion.

Le chauffage représente 1/3 de la facture

Comme l’an dernier, le chauffage pèse à lui seul près de 30 % sur le budget de la copropriété. En 2017, ce poste a représenté près de 13,20 euros par m². Pourtant, ce montant a légèrement baissé par rapport à celui de l’an dernier, l’automne et l’hiver 2017 ayant été moins froids que l’année précédente.

Forte augmentation des charges de gardiennage

Entre 2016 et 2017, les charges de gardiennage ont augmenté d’environ 5 %, soit plus de deux fois plus que les exercices précédents. Cette hausse résulte principalement de la mise en oeuvre des dispositifs de mutuelle et de prévoyance ainsi que de la classification des postes de gardien et d’employé d’immeuble, ce qui s’est traduit par d’importantes revalorisations salariales.

Des frais d’entretien mieux maîtrisés

Les copropriétés mettent de plus en plus en concurrence les prestataires. Il en va ainsi pour les gros contrats de maintenance des ascenseurs, des portes de garage, des chaudières et autres équipements collectifs pour lesquels il est possible de réaliser des économies de l’ordre 10 à 20 %.

À cet effet, l’ARC recommande d’inscrire à l’ordre du jour des assemblées générales une résolution prescrivant au syndic de lancer un appel d’offres pour tous les contrats d’une durée supérieure à 3 ans.

Voici les principaux postes de postes dans les copropriétés :

Source : Le Figaro

Ils parlent de nous :

Appelez-nous