Les charges de copropriété risquent de continuer à augmenter

le 12 juin 2019

Certaines villes comme Toulouse, Montpellier et Marseille ont déjà vu la facture bondir d’environ 5% entre 2017 et 2018…

Les charges de copropriété risquent de continuer à augmenter

Gaz, électricité, entretien des espaces verts, assurances, salaires des gardiens, autant de postes qui risquent de voir leur coût augmenter dans les années à venir et provoquer de nouvelles hausses des charges de copropriété. MeilleureCopro, société accompagnant les propriétaires d’un appartement et leurs syndics pour réduire les charges de copropriété, estime déjà à plus de 3% la hausse des charges de copropriété en France l’an dernier.

Certaines villes comme Toulouse, Montpellier et Marseille ont même vu la facture bondir d’environ 5% entre 2017 et 2018. MeilleureCopro met en avant trois facteurs justifiant cette hausse : l’explosion des sinistres (+20% de dégâts des eaux en 2018), la hausse des honoraires de syndic (jusqu’à +20,6% à Lyon !) et les fortes variations des températures.

Electricité et gaz

Pour la suite, il faudra bien sûr compter sur la forte hausse du prix de l’électricité (+5,9% dès juin 2019) mais aussi du gaz avec la hausse continue de la Taxe Intérieure sur la Consommation de gaz naturel.

Entretien des espaces verts

Concernant les résidences équipées d’espaces verts, MeilleureCopro constate des hausses importantes des contrats d’entretien liées à la loi LABBE sur l’interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires tels que le glyphosate dans les copropriétés.

Assurances

Sur le poste Assurances, MeilleureCopro attire l’attention sur l’explosion des impayés de charges en copropriété (+29% en 10 ans) qui amène les syndics à souscrire des assurances de plus en plus chères contre les impayés.

Gardiens

Pour les copropriétés avec un gardien se profile l’instauration d’un 13ème mois pour les gardiens d’immeubles dans les 5 années à venir, ce qui pourrait entraîner à terme +7% de hausse de leur rémunération.

Source : Boursier.com

Ils parlent de nous :

Appelez-nous