Les Français plutôt satisfaits de leur syndic

le 15 mai 2018

Si pour la grande majorité des Français, la loi Alur n’a pas engendré de grandes améliorations dans leur copropriété, ils sont 84% à être satisfait de leur syndic.

Les Français plutôt satisfaits de leur syndic

Les Français apprécient leur syndic (©Boyan Topaloff – AFP)

(LaVieImmo.com) – La loi Alur avait prévu des changements concernant la vie des copropriétés. Les conditions d’exercice du syndic et les modalités de prise de décision étaient modifiées grâce au registre national d’immatriculation des copropriétés, les nouvelles missions des syndics (comme les extranet), les comptes bancaires uniques ou encore le renforcement de la prise en charge des copropriétés dégradées. Pourtant, trois ans plus tard, le bilan est contrasté.

Une étude de la Fnaim montre que 75% des personnes interrogées n’ont pas constaté d’amélioration dans leur copropriété depuis la promulgation de la loi. Loïc Cantin, président de la Fnaim Pays de la Loire et président adjoint de la Fnaim, estime que « ces chiffres illustrent la mauvaise perception de la loi Alur par les copropriétaires. Ils démontrent que tout ne repose pas uniquement sur une nouvelle loi ».

84% des personnes interrogées jugent les prestations de leur syndic satisfaisantes

Si la loi Alur n’a pas permis d’améliorer les copropriétés, c’est peut-être parce que les Français en sont contents. 84% des personnes interrogées jugent les prestations de leur syndic satisfaisantes ou très satisfaisantes. Loïc Cantin précise: « On constate un décalage entre la satisfaction réelle de nos clients et l’image parfois véhiculés par les médias nous concernant ». La loi Alur a tout de même eu du bon. Le nouveau contrat type est une bonne chose pour 40% des sondés, le compte prévoyance travaux a séduit 72% des personnes interrogées et pour 57,8% des Français, les nouvelles obligations « immatriculation des copropriétés, comptes séparés, diagnostic technique global, … » ont une réelle utilité.

Par ailleurs, près de 44% des interrogés ont le même syndic depuis 10 ans et près d’un tiers des membres du conseil syndical sont en place depuis plus de 6 ans. La majorité (près de 53%) des membres du conseil syndical interrogés indiquent consacrer 5 heures maximum par an à leur rôle, jusqu’à 15% d’entre eux y consacrent tout de même plus de 20 heures.

La FNAIM Pays de la Loire regroupant près de 300 adhérents a réalisé une enquête sur la copropriété auprès de 2 045 conseils syndicaux et copropriétaires.

Source : La Vie Immo

Ils parlent de nous :