Les trois défis de Qualitel

le 3 septembre 2018

Tirant parti de ses acquisitions, le certificateur entend se développer sur trois axes. Le point avec son directeur général, Antoine Desbarrières.

Les trois défis de Qualitel

Antoine Desbarrières

Alors que l’association Qualitel a engagé la certification de la qualité de 165 000 logements en 2017 (voir le détail ci-dessous), son directeur général, Antoine Desbarrières, table sur une année 2018 « du même ordre ». « A fin juin, nous enregistrons même + 5 % de demandes par rapport à la même période de 2017 », confie-t-il. Le dirigeant de la structure créée en 1974 mise sur plusieurs axes de développement pour maintenir, voire accroître, le rythme.

 

Se renforcer sur la maison individuelle

 

En début d’année, Qualitel a racheté la moitié des parts que le CSTB détenait dans Cequami, un organisme de certification de maisons individuelles. Grâce à cette transaction, cette entité est devenue une filiale à 100 % de l’association. « Nous souhaitons harmoniser toutes nos offres et proposer un positionnement cohérent sur le créneau de la rénovation et de la construction de l’habitat individuel diffus et groupé. Une nouvelle offre, plus lisible, devrait être dévoilée en 2019 », poursuit Antoine Desbarrières. Selon ses estimations, le coût d’une […]

Source : Le Moniteur

Ils parlent de nous :

Appelez-nous