Logement : 9 milliards d’euros en faveur des salariés les plus modestes

le 16 janvier 2019

À la demande du gouvernement, Action Logement propose un vaste plan d’investissement pour venir en aide aux salariés.

Logement : 9 milliards d’euros en faveur des salariés les plus modestes

À la demande du ministre chargé de la Ville et du Logement, le groupe Action Logement – l’un des principaux bailleurs sociaux, anciennement 1 % Logement – a dévoilé, le 10 janvier 2019, un plan d’investissement de 9 milliards d’euros à destination des salariés les plus modestes. Le groupe va ainsi mobiliser des « moyens exceptionnels » sur quatre priorités d’action : la rénovation thermique, la mobilité du quotidien, l’adaptation des logements au vieillissement et la production de logement, y compris en Outre-mer.

Après un travail en commun avec le ministère et les partenaires sociaux, Action Logement a établi un plan d’investissement autour de sept axes. « D’une ampleur inédite », ce plan va permettre « d’améliorer l’accès au logement et d’accélérer la rénovation dans l’habitat ancien, se réjouit Julien Denormandie. Cela va améliorer le quotidien de centaines de milliers de ménages, ce qui est l’objectif de mon action depuis 20 mois ».

Certaines mesures viennent compléter celles mises en place dans le cadre de la loi ELAN, comme la transformation de bureaux en logements, la production de logements sociaux et intermédiaires, la lutte contre l’habitat indigne et la rénovation des copropriétés dégradées. Le plan comporte également « des mesures inédites et très concrètes pour améliorer le quotidien des Français ».

Au programme:

  • Rénovation thermique (1 milliard d’euros)

Des subventions allant jusqu’à 20 000 euros seront attribuées pour aider les ménages les plus modestes à faire des travaux de rénovation et à limiter ainsi leurs dépenses énergétiques.

  • Adaptation des logements au vieillissement (1 milliard d’euros)

Des aides pouvant atteindre 5 000 euros par ménage et par logement permettront aux plus modestes d’adapter leur logement, notamment leur salle de bain, au vieillissement ou au handicap. Exemple : transformer une baignoire en douche.

  • Mobilité (350 millions d’euros)

Une prime de déménagement de 1 000 euros pourra être attribuée dans certains cas, pour se rapprocher de son lieu de travail. « Nous pouvons être fiers de l’immense qualité du travail conduit avec Action Logement et les partenaires sociaux, se félicite Julien Denormandie. J’attache aussi une très grande importance à l’adaptation des logements au vieillissement de la population. C’est un enjeu essentiel pour la Nation ». Le détail des mesures et leur déclinaison opérationnelle seront présentés avant la fin du premier trimestre, conclut le ministre.

Source : Weka

Ils parlent de nous :

Appelez-nous