Logement: pourquoi les charges de copropriété augmentent autant ?

le 12 juin 2019

Dans la plupart des grandes villes de France, les charges de copropriété sont en moyenne de 24 euros par m², contre 40 à Paris.

Logement: pourquoi les charges de copropriété augmentent autant ?

MabelAmber / Pixabay

L’entreprise MeilleureCopro publie son nouvel observatoire des charges de copropriétés. En 2018, elles ont encore augmenté de 3,1% à l’échelle nationale. Les hausses sont plus fortes en province qu’à Paris.

Dans le détail, c’est à Montpellier et Toulouse qu’elles ont le plus augmenté l’an dernier avec des hausses respectives de 5,7% et 5,6%. À l’inverse, elles n’ont quasiment pas bougé à Paris même si c’est dans la capitale que les charges de copropriétés restent le plus élevées. Elles sont de 40 euros par m² en moyenne contre 24 euros dans les autres grandes villes.

Pour un appartement de 60 m² il faut compter à Paris près de 2500 euros de charges annuelles contre moins de 1200 à Bordeaux, la ville où les charges sont les moins chères. Au milieu, les autres grandes villes oscillent autour 1.400 euros.

Pourquoi ont-elles augmenté ?

Trois facteurs sont responsables de cette hausse. Il y a eu plus de sinistres l’an dernier. De plus en plus de dégâts des eaux (+20%), la hausse des honoraires de syndic et la hausse des prix de l’énergie et du gaz notamment évidemment, permettent d’expliquer l’augmentation des charges.

Evidemment plus un immeuble est grand plus il y a de lots plus les charges sont élevées. La date de construction de l’immeuble joue aussi. Les immeubles les plus vieux et les plus récents sont les moins coûteux, les plus vieux parce qu’ils ont peu d’équipement et les plus récents parce qu’ils sont bien conçus. Par contre les immeubles construits entre 1959 et 1974 affichent des charges très élevées .

Peut-on faire baisser ses charges de copropriété ?

Pour les faire baisser, il suffit de s’investir un peu dans le conseil syndical. Première chose à faire : mettre son syndic en concurrence avec d’autres lors de l’assemblée générale. On peu obtenir a minima une baisse des tarifs.

Mettre le nez dans les contrats passés avec les entreprises d’entretien de l’ascenseur ou de nettoyage peut permettre de se rendre compte que certains tarifs sont exorbitants. Là encore on peut tout à fait exiger une mise en concurrence des entreprises et obtenir des baisses de charges qui peuvent être très importantes.

Idem d’ailleurs pour le contrat avec les fournisseurs de gaz. Et puis si l’on diminue le chauffage de l’immeuble ne serait-ce que de 1 degré, on peut économiser 7% de combustible, sachant que le chauffage est le premier poste de dépense en copropriété.

Source : BFMTV

Ils parlent de nous :