Mais au fait, à quoi sert le compteur Linky?

le 5 juillet 2018

Emission d’ondes électromagnétiques, collecte de données personnelles, coupures de courant intempestives ou même départs de feu… Les craintes sont nombreuses concernant le nouveau compteur Linky, installé par Enedis dans les foyers français depuis quelques mois. Mais au fait, à quoi sert-il ?

Mais au fait, à quoi sert le compteur Linky?

Un compteur Linky. Photo AFP

« Comme l’ancien compteur, veut rassurer le site officiel, Linky mesure la consommation globale d’électricité de votre foyer en kilowattheures ». Avec une nouveauté de taille : Linky transmet quotidiennement des informations à distance. C’est donc la fin des relevés de consommation par un technicien à domicile.

Quant aux factures, elles doivent se fonder non plus sur des estimations mais sur votre consommation réelle. Les utilisateurs sont encouragés à suivre leur consommation afin de modifier leurs comportements et maîtriser leurs dépenses d’énergie. Changement de puissance du compteur et modification du contrat se font également à distance.

Autre changement: alors que vous deviez attendre le passage d’un technicien dans les cinq jours suivant votre emménagement dans un logement pour disposer de l’électricité, Linky garantit une installation en moins de vingt-quatre heures.

Enfin, les pannes sur le réseau ne sont plus signalées par les utilisateurs mais détectées par l’entreprise Enedis elle-même, filiale de EDF en charge de la gestion du réseau de distribution d’électricité.

Un comité de suivi en octobre

Malgré ces promesses, de plus en plus de communes prennent des mesures pour encadrer l’installation du boîtier intelligent. L’arrêté municipal pris fin juin par le maire de Vence (Alpes-Maritimes), Catherine Le Lan, prévoit notamment un droit de refus de l’installation par lettre simple ou encore, sous condition, le recours à la police municipale.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a annoncé hier une réunion du comité de suivi en octobre prochain pour faire le point sur les avancées et les blocages. La plateforme opérationnelle anti-Linky recense aujourd’hui 634 « communes libérées ».

Le coût de l’opération de remplacement, qui doit s’étendre jusqu’en 2021, est estimé à près de 6 milliards d’euros. Un investissement disproportionné au regard de l’utilité du compteur pour les consommateurs et de son impact écologique « insuffisant », d’après le rapport annuel de la Cour des comptes publié en février dernier.

Source : Nice Matin

Ils parlent de nous :

Appelez-nous