Oise : jusqu’à 2000 € d’aide de la région pour une rénovation énergétique

le 30 mars 2018

La région Hauts-de-France vient de débloquer 4,7 M€ d’aide à la rénovation énergétique pour les foyers les plus démunis. Une plate-forme en ligne sera lancée le 16 avril.

Oise : jusqu’à 2000 € d’aide de la région pour une rénovation énergétique

Amiens (Somme), mardi. Frédéric Nihous, conseiller régional de la majorité (LR), a précisé qu’il s’agissait d’un dispositif expérimental. Un point d’étape sera fait en décembre, qui permettra de décider s’il doit être pérennisé. LP/J.B

Dans la région Hauts-de-France, « plus de 80 % des logements ont été construits avant les années 1990, c’est dix points plus qu’à l’échelle nationale ». C’est le constat dressé par le conseil régional. Autrement dit, le territoire est une vraie « passoire énergétique ». Pour tenter d’améliorer la situation, la collectivité lancera le 16 avril un dispositif d’aide directe aux particuliers les plus démunis.

Concrètement, sous condition de ressources, un particulier pourra prétendre à un remboursement, sur facture, à hauteur de 1 000 €, 2 000 si les travaux dépassent les 30 000 €. « Pour 2018, 4,7 M€ ont été débloqués », précise Frédéric Nihous, conseiller régional (LR) du Nord. L’élu espère traiter 3 000 à 4 000 dossiers d’ici la fin de l’année.

Une aide indirecte aux artisans et PME

Qui peut en bénéficier ? Tout propriétaire déjà bénéficiaire d’une aide de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), à condition que les travaux permettent une baisse de la consommation énergétique d’au moins 35 %. Au moins une entreprise RGE (reconnue garant de l’environnement) doit intervenir.

En sus d’une volonté écologique et sociale, c’est « une aide aux artisans et aux PME », a souligné mardi Xavier Bertrand, président (LR) du conseil régional. « De l’emploi local, complète Frédéric Nihous. On ne va pas chercher des fenêtres ou un couvreur à Marseille ! » Le dispositif sera expérimenté jusqu’à fin décembre. Pérennisé s’il fait ses preuves.

Un palliatif à la disparition du Pass rénovation

« C’est un petit plus qui s’ajoute aux différents dispositifs existants : on prend ! », commente Franck Billeau, fondateur du Réseau éco-habitat, qui vient en aide aux personnes victimes de précarité énergétique. Son association suit actuellement 77 familles. Il tempère toutefois, regrettant la disparition, ou presque, du SPEE (Service public de l’efficacité énergétique, alias Pass rénovation) mis en place par feu la région Picardie.

« Le SPEE avait beaucoup de succès, détaille-t-il. Il permettait d’adapter les remboursements d’un prêt en fonction des économies de chauffage réalisées. » Problème : la fusion avec le Nord-Pas-de-Calais a plus que freiné le Pass rénovation. Sur un territoire beaucoup plus grand, le nombre de demandes aurait été tel que « Bercy ne nous aurait pas suivis », regrette également Frédéric Nihous.

Les demandes seront à adresser à partir du 16 avril sur http://www.hautsdefrance.fr/

Source : Le Parisien

Ils parlent de nous :