Quand la réunion entre copropriétaires manque de tourner au fiasco…

le 31 octobre 2018

Une réunion extraordinaire des propriétaires de la Résidence de la Plage a failli tourner au fiasco.

Quand la réunion entre copropriétaires manque de tourner au fiasco...

Dans le cadre du réaménagement du front de mer, une assemblée générale extraordinaire de la copropriété de la résidence de la Plage, située 116 rue du Maréchal de Lattre de Tassigny, était organisée ; elle a failli tourner au fiasco. Cette réunion s’est déroulée sous la présidence de Léopold Dominique et en présence de Nicolas Dermenghem, le responsable de copropriété à Square Habitat.

Le but de cette réunion était de voter l’initiation du projet qui consiste à valider le fait de donner tous pouvoirs à la ville de Calais pour lancer les phases de modifications du règlement copropriété nécessaires à l’acquisition du foncier pour l’aménagement du front de mer conformément aux plans présentés aux propriétaires, y compris l’intégration de nouvelles parcelles.

Le service urbanisme de la ville de Calais a rappelé les modifications prévues aux abords de la résidence de la Plage et notamment le déplacement du parking attenant à cette résidence. Le choix de la municipalité a été de privilégier le dialogue avec les propriétaires au lieu de faire valoir son droit de préemption. La municipalité propose donc un transfert de places de parking tout en apportant des améliorations avec un accès contrôlé grâce à une barrière : «  Actuellement, nous payons un foncier sans pouvoir bénéficier de nos places puisqu’elles sont en libre accès, c’est tout bénéfice pour nous, cela va engendrer une dynamique pour l’environnement et financièrement car nos biens vont prendre une plus-value. » a rappelé Léopold Dominique.

En plus de l’accès privatisé des places de parking, la mairie prend en charge le revêtement et le marquage au sol, elle va renforcer l’éclairage public face à la résidence et les poubelles seront enfouies. Tous ces éléments avaient déjà été communiqués lors d’une réunion publique fin août à laquelle seulement une dizaine de propriétaires étaient présents. Les propriétaires ont posé de multiples questions auxquelles le service urbanisme a répondu.

À la suite de cet exposé, les propriétaires étaient invités à voter, plusieurs d’entre eux se sont abstenus, ce qui a engendré l’invalidation du projet. Léopold Dominique n’a pu s’empêcher de qualifier le vote des abstentionnistes d’irresponsable : «  C’est un projet colossal ! On essaie de faire évoluer les choses, votre attitude est irresponsable, a martelé le président de la copropriété, vous en assumerez les conséquences lors de l’assemblée générale ! Le projet de la ville aura un impact positif sur notre résidence de façon collective et individuelle, on est tous gagnants ! » Puis Léopold Dominique a demandé aux réfractaires la motivation de leur abstention. N’ayant pas d’arguments, les abstentionnistes sont revenus sur leur vote, après d’âpres discussions. L’assemblée a délibéré à nouveau, sauvant ainsi le projet de réaménagement du parking dans la concertation.

Source : Nord Littoral / Dominique Leveugle

Ils parlent de nous :