Rénovation de la Tour Montparnasse : les deux premiers projets sont connus

le 7 avril 2018

Livrée en 1973, la Tour Montparnasse va faire l’objet d’une rénovation dont le coût est évalué à 300 millions d’Euros. Conçue à l’origine par les architectes Jean Saubot, Eugène Beaudoin, Urbain Cassan et Louis Hoÿm de Marien, elle culmine à 210 m. Ce qui fait d’elle, à ce moment-là, la plus haute tour d’Europe. Elle demeure le troisième plus haut bâtiment de Paris, derrière la Tour First (231 m) à La Défense et la Tour Eiffel.

De manière inhabituelle, la Tour Montparnasse est une copropriété, membre de l’EITMM (Ensemble Immobilier Tour Maine-Montparnasse). L’EITMM est l’une des plus importantes copropriétés tertiaires privées d’Europe et compte 300 copropriétaires répartis entre 4 bâtiments : la Tour Montparnasse, le Centre Commercial au pied de la tour, la tour CIT (12 étages, ex-Centre International du Textile, posé sur le Centre Commercial à l’opposé de la Tour Montparnasse.

 

Un concours pour sa rénovation est lancé et sera jugé en avril ou en mai 2018) et un immeuble de bureaux. L’EITMM est organisée en 5 syndicats de copropriété : un syndicat synthèse de l’ensemble et un syndicat par bâtiment.

Un concours lancé en juin 2016

 

En Juin 2016, l’EITMM a lancé un concours pour la rénovation de la Tour Montparnasse. En Octobre 2016, sept équipes ont été sélectionnées pour la seconde étape : Architecture Studio (France), Dominique Perrault Architecture (France) MAD Architects (Chine) en partenariat avec DGLa (France), Nouvelle AOM (France), OMA (Pays-Bas), PLP Architecture (Royaume-Uni) et Studio GANG (Etats-Unis).

 

En Juin 2017, deux finalistes ont été retenus : Nouvelle AOM et Studio GANG. Le 19 septembre 2017, Nouvelle AOM a été désigné lauréat du concours d’architecture pour la rénovation de la Tour Montparnasse. Nouvelle AOM ou Nouvelle Agence pour l’Opération Maine-Montparnasse est un groupement d’architectes français, lancé pour répondre à ce concours. Il rassemble Franklin Azzi, Fréderic Chartier, Pascale Dalix, Mathurin Hardel et Cyrille Le Bihan, issus de 3 agences d’architecture parisiennes.

 

Evalués à 300 millions d’Euros, les travaux seront entièrement financés par les copropriétaires. Ils commenceront en 2019 pour une livraison en 2024, à temps pour les Jeux Olympiques à Paris.

Réduire les consommations d’énergie

 

Avant rénovation, la Tour Montparnasse, c’est 210 mètres de haut, 59 étages, 120 000 m2 de surface totale, 40 000 m2 de façades, 1 306 marches, 25 ascenseurs, 6 niveaux souterrains, 7 200 fenêtres, 600 km de canalisations électriques et 120 km de tubes fluorescents.

 

Concepteurs et Maître d’Ouvrage sont avares de détails quant à la nature des travaux entrepris, nous savons simplement que seuls 3 à 4% du gros-œuvre seront concernés, mais que la Tour pourra pourtant accueillir jusqu’à 12 000 personnes après rénovation, soit deux fois plus qu’aujourd’hui. La nouvelle tour accueillera un hôtel, des bureaux, cafés et restaurants, ainsi, naturellement, qu’un incubateur de Start-Up.

 

La façade sera une double peau verre/ stores vénitiens / verre. L’espace entre les deux parois vitrées pouvant, à l’occasion, être assez large pour accueillir des jardins. Au-delà du 15ième étage, selon les architectes, la façade assurera une ventilation naturelle des locaux. Leur but est de descendre les consommations énergétiques de la tour d’environ 500 kW/m².an aujourd’hui à moins de 100 kWh/m².an.

 

Les architectes souhaitent également réutiliser les parois de verre de façades pour les transformer en partitions intérieures ou en mobilier. Par ailleurs, le chantier de désamiantage de l’ensemble des bâtiments de l’EITMM se poursuit. Commencés en 2006, ils ont été encadrés par un arrêté préfectoral spécifique de mai 2014, remplacé par un nouvel arrêté préfectoral en mai 2017. Selon l’EITMM, plus de 10 000 mesures de qualité l’air intérieur ont été effectuées depuis 2004, soit environ 10 par jour, « sans évènement majeur à noter ». La rénovation de la tour devrait permettre de clore le désamiantage.

Le projet de Studio GANG, second finaliste

 

Studio GANG a publié fin mars 2017 son projet pour lé rénovation de la Tour Montparnasse. Il n’a pas été retenu lors de la phase finalement où il concourait face à celui de la Nouvelle AOM. Il visait à réduire les consommations d’énergie de 89%.

 

Des Bowwindows devaient créer un millier de belvédères offrant aux occupants une vue exceptionnelle sur la ville. Au sommet de la tour, un observatoire vitré, soutenu par une structure acier, offrant au public une vue à 360° sur Paris.

Source : Batirama

Ils parlent de nous :