Rénovation énergétique : différentes aides sont possibles

le 9 juillet 2018

Année après année, le Gouvernement a prévu différentes aides financières, dans le but d’encourager les Français à effectuer des travaux de rénovation énergétique. Voici les principaux dispositifs auxquels il est possible d’accéder en 2018.

Rénovation énergétique : différentes aides sont possibles

Le CITE

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) est une mesure qui permet aux particuliers souhaitant améliorer la performance énergétique de leur logement de bénéficier d’un avantage fiscal. Il permet de déduire de son revenu global 30 % de ses travaux de rénovation. Cette aide a été plafonnée à 8.000 € pour une personne seule et à 16.000 € pour un couple. Le seuil maximal de ce crédit est calculé en fonction du montant TTC des travaux. Cette aide n’est valable que dans le cas d’aménagements qui ont d’abord été prédéfinis, réalisés dans un logement achevé depuis deux ans, utilisé en tant que résidence principale. Cependant, depuis le 30 juin dernier, une modification du CITE est entrée en vigueur. Celle-ci a retiré du Crédit d’Impôt certains changements possibles à l’intérieur d’un habitat. Désormais, les travaux suivants ne sont plus intégrés au CITE : les chaudières fioul THPE (Très Haute Performance Énergétique), les volets roulants isolants, et la pose d’un double-vitrage sur des fenêtres.

La Prime-éco à Taux Zéro (PTZ)

Cumulable avec le CITE, la Prime PTZ est un prêt, accessible jusqu’au 31 décembre 2018. D’un montant plafonné à 30.000 €, ce prêt permet aux Français de financer plus facilement leurs travaux de rénovation grâce à un emprunt privilégié à Taux Zéro. Pour pouvoir obtenir ce type de prêt, il faut que les travaux prévus soient effectués par des professionnels qui ont été Reconnus Garants de l’Environnement (RGE). Cette aide spécifique n’est possible que pour des travaux réalisés dans les logements qui ont été achevés avant le 1er janvier 1990.

La Prime énergétique « Quelle Énergie »

Pour les foyers qui veulent changer leur mode de chauffage, isoler des murs ou des fenêtres, ils peuvent obtenir la Prime éco-énergétique « Quelle Énergie ». Celle-ci est prévue pour les propriétaires qui effectuent des travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale. Pour pouvoir y accéder, il faut que l’habitat concerné soit achevé depuis au moins 2 ans. Le montant de la Prime « Quelle Énergie » peut varier, en fonction de divers paramètres. Les personnes qui souhaitent l’obtenir doivent donc effectuer une simulation préalable, afin de connaître leurs droits exacts. Il est possible d’effectuer une estimation au moyen d’un simulateur spécifique, accessible en ligne. Il suffit d’aller à cette adresse :  https://www.laprimeenergie.fr/Ma-prime-energie?msclkid=1bef476b3fd01ce5bc911c52eaf86b1c#/Travaux.

Le Pacte Énergie Solidarité

Grâce à ce Pacte, les propriétaires occupants peuvent rénover leurs combles perdus en déboursant seulement la somme symbolique de 1 €. Ce dispositif permet de poser au sol de la laine de verre minérale, par un procédé de soufflage. Cette opération n’est soumise à aucune limite de surface. Ce Pacte est accessible à tous les propriétaires possédant une maison de plus de 15 ans dont l’isolation est déficiente, sous conditions de ressources.

TVA réduite à 5,5 %

Ce dispositif de taxe, très avantageux par rapport à l’habituelle TVA de 20 %, profite à de nombreux travaux et matériaux thermiques. Dès que les professionnels peuvent l’appliquer, cette réduction influe nettement sur le montant global des travaux facturés aux particuliers.

Source : Le Bulletin des Communes

Ils parlent de nous :

Appelez-nous