C’est le retour de l’éligibilité du remplacement des fenêtres au titre du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Le BTP approuve.

Rénovation : le CITE revient par la fenêtre

François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, l’a annoncé en fin d’année 2018 : c’est le grand retour de l’éligibilité au CITE et à hauteur de 15% pour le remplacement des fenêtres à simple vitrage depuis le 1er janvier 2019, avec un plafond de 100€ par fenêtre.

Pour Jacques Chanut, président de la Fédération Française du Bâtiment, « cette mesure dont le FFB se félicite, permettra de soutenir la rénovation énergétique du logement, alors que cette action, reconnue comme efficace dans l’étude récente de l’ADEME et du CSTB, correspond aussi au point d’entrée le plus utilisé dans un cheminement vers une véritable performance énergétique dans les logements existants. » Plus que l’effet d’aubaine, cette éligibilité retrouvée devrait donner un coup de fouet aux initiatives du parc d’habitat privé.

Dans notre département, où beaucoup de logements collectifs ont été construits dans les années 60 et 70, cette éligibilité devrait susciter quelques prises de conscience et favoriser l’activité des artisans et entrepreneurs labellisés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement ) à l’issue d’une formation spécifique impulsé par les fédérations locales.

Dans les Alpes-Maritimes, quelque 600 professionnels sont d’ores et déjà estampillés RGE, tous corps de métiers du bâtiment confondus, dont 200 sur la spécialité fenêtres.

Source : Tribuca