Rénover un immeuble à moindre coût pour faire des économies d’énergie

le 26 janvier 2018

Le dispositif Pass’copropriété, mis en place par la Région, est un coup de pouce pour les copropriétés qui souhaitent engager une rénovation énergétique.

La résidence Hélène de Montataire a bénéficié du Pass'copropriété. / © Photo Régie Service public de l'efficacité énergétique

Décider des aménagements à réaliser, trouver une entreprise pour faire les travaux, organiser le financement… La rénovation énergétique, pour une copropriété qui compte plus de 200 logements, peut vite se transformer en casse-tête. Mais à la résidence Hélène de Montataire dans l’Oise, le conseil syndical a trouvé une solution pour faciliter les démarches.

Les copropriétaires ont souscrit au « Pass’copropriété », un dispositif mis en place par la Région, qui leur a permis d’être accompagnés avant, pendant, et après les travaux. « On n’est pas des techniciens, on y connaissait rien du tout !« , admet Patrick Lanowitz, président du comité syndical. « Il a fallu être aidés, et tout s’est très bien passé. »

Il s’agit en fait d’un contrat payant, qui commence par un diagnostic de l’habitation. Un programme de travaux est ensuite proposé aux copropriétaires, et des professionnels sont sélectionner pour le mener à bien. Des décisions, bien sûr, votées en conseil syndical.

Solution de financement

Côté financement, la Région avance les fonds, que les copropriétaires rembourseront selon des modalités particulières. Une aubaine pour les professionnels. « On avait des copropriétaires en difficulté financières, qui n’étaient pas en mesure de payer leurs charges, et encore moins leur part de travaux. Le fait que Pass’ Picardie avance les fonds, ça a permis d’effectuer les travaux et d’arriver à l’aboutissement du projet.« , se réjouit Delphine Roberval, responsable copropriété chez Nexity, le maître d’ouvrage.

Et le résultat est là : à la résidence Hélène, les murs ont été isolés, la ventilation a été améliorée, et la plupart des balcons, volets et fenêtres, ont été remplacés. Des aménagements qui permettent de réduire considérablement la consommation d’énergie.

« Là, le chauffage n’est pas allumé dans l’appartement, et il fait 23 ou 24 degrés en moyenne.« , explique Jean-Paul Cauffrant, qui vit ici depuis trente ans. Il devrait pouvoir réaliser pas moins de 46% d’économie d’énergie.

La région Picardie avait également mis en place pour les logements individuels. Quelle que soit votre situation, vous pouvez obtenir tous les renseignements au 0 800 02 60 80.

Source : France 3

Ils parlent de nous :

Appelez-nous