Troisième plan de sauvegarde pour la copropriété Grigny 2

le 5 septembre 2014

Deuxième copropriété de France et d’Europe par sa taille, Grigny 2 comporte 4985 logements et près de 18000 habitants, représentant ainsi plus de 60% de la population de la commune de Grigny. C’est dire l’enjeu majeur que représente le redressement de cette copropriété en grande difficulté, expliquant ainsi les 100 millions d’euros d’investissements consentis par l’Etat et programmés d’ici à 2019. Ce financement s’inscrit dans le cadre du 3ème plan de sauvegarde, qui devrait permettre, selon les services du préfet, « de requalifier la copropriété en complément de travail juridique qui permettra la scission du syndicat principal ».

En effet, après le premier Plan de sauvegarde de 2001, visant à réguler le marché de l’immobilier dans la copropriété, et le second (2007) sur l’entretien du patrimoine et la sensibilisation des habitants à la question des charges, ce nouveau Plan de sauvegarde prévoit, outre la mise en œuvre de la géothermie et de lourds travaux de réhabilitation, une individualisation des charges à l’échelle de chaque tranche de syndicat secondaire.

« L’ensemble des axes stratégiques que notre majorité municipale portait, sont dans ce Plan » affirme Philippe Rio, maire de la commune. Selon lui, ce plan constitue un « premier étage de la fusée » qui devra être complété par « le deuxième étage de l’Opération d’intérêt national (OIN) » qui pourrait commencer à l’automne avec une « mission de préfiguration »

Pour Isabelle Grenouillat, présidente du comité de soutien au Plan de sauvegarde, les moyens déployés sont « à la hauteur des besoins, notamment en ce qui concerne les travaux prévus ».

Cet optimisme n’est plus de rigueur quand il s’agit de sa mise en œuvre, car depuis 2011 et la nomination d’un administrateur judiciaire afin de redresser les comptes du syndicat principal des copropriétaires, la situation financière reste difficile. Le cabinet AJ Associés procède à des appels de charges additionnels, constatant à mesure que les comptes sont établis, de nouvelles dettes.

AJ Associés termine son mandat le 26 octobre prochain.  Il pourrait voir sa mission prolongée par le tribunal d’Evry, jusqu’à l’établissement des derniers comptes 2013 et 2014 ce qui devrait prendre encore plusieurs mois.

« On est content que l’on s’occupe de nous mais je reste dubitative, indique Isabelle Grenouillat qui préside le Comité de soutien au plan de sauvegarde de Grigny 2. Nous nous demandons où vont aller les subventions et qui va les gérer. Par ailleurs, le volet social est complètement occulté. Plus de la moitié des copropriétaires se trouvent en grande difficulté et aucune mesure en leur faveur n’est annoncée. »

Ils parlent de nous :

Appelez-nous