Vente d’un bien en copropriété : la lettre au syndic pour obtenir les documents obligatoires

le 22 février 2019

Vous vendez votre appartement ? Sachez qu’il est impératif que vous transmettiez certains documents à l’acquéreur. Pour les obtenir, vous devez vous adresser à votre syndic. Voici, point par point, ce que doit contenir le courrier que vous lui enverrez.

Vente d'un bien en copropriété : la lettre au syndic pour obtenir les documents obligatoires

TeroVesalainen / Pixabay

Les documents nécessaires à la vente de votre bien en copropriété

Vendre un appartement en copropriété implique de communiquer un certain nombre de documents à l’acquéreur. Certains de ces documents sont relatifs à votre situation personnelle, d’autres ont trait au logement que vous vendez (attestation de la surface en loi Carrez, Diagnostic de Performance Énergétique, état de l’installation intérieure de gaz si l’installation a plus de 15 ans, carnet d’entretien etc.). D’autres, encore, devront vous être transmis par le syndic (fiche synthétique de la copropriété, sommes restant dues par le vendeur au titre de provisions exigibles du budget prévisionnel, total des charges de copropriété correspondant au lot vendu pour les deux derniers exercices, état des procédures judiciaires – éventuellement – en cours, carnet d’entretien de l’immeuble, etc.). Mais tous ces documents ont en commun d’être indispensables à l’officialisation de l’acte de vente.

Téléchargez un modèle de lettre à envoyer au syndic

Pour être sûr(e) de n’oublier aucun des documents requis lorsque vous rédigerez la lettre que vous ferez parvenir – en recommandé avec accusé de réception – à votre syndic, nous vous proposons de télécharger notre modèle de lettre.

Extrait de la lettre : Je vous sollicite par la présente afin de vous demander de me transmettre, suite à la mise en vente de mon lot n°… (description du lot), situé… (adresse du lot), les pièces qu’il me sera impératif de communiquer à l’acquéreur au plus tard lors de la signature de la promesse de vente, en vertu de l’article L721-2 du code de la construction et de l’habitation, à savoir :

Les documents relatifs à l’organisation de l’immeuble :

  • La fiche synthétique de la copropriété.
  • Le règlement de copropriété et l’état descriptif de division et les actes les modifiant publiés.
  • Les procès-verbaux des assemblées générales des trois dernières années.

Les informations financières suivantes :

  • Le montant des charges courantes du budget prévisionnel et des charges hors budget prévisionnel dont je me suis acquitté(e) durant les deux exercices comptables précédant la vente.
  • Les sommes susceptibles d’être dues par le syndicat des copropriétaires à l’acquéreur.
  • L’état global des impayés de charges au sein du syndicat et de la dette vis-à-vis des fournisseurs.
  • Le montant de la part du fonds de travaux rattachée au lot que je vends et le montant de ma dernière cotisation au fonds.
  • Le carnet d’entretien de l’immeuble.
  • Les conclusions du diagnostic technique global s’il a été réalisé.

Je vous rappelle que l’article L721-2 du code de la construction et de l’habitation impose de transmettre ces informations à l’acquéreur au plus tard au moment de la promesse de vente. Aussi je vous remercie par avance de bien vouloir me transmettre ces informations au plus tard le… (date).

Bon à savoir

Depuis le 1er janvier 2018, la fiche technique de copropriété doit être fournie par le syndic au vendeur qui en fait la demande et cela, quel que soit le nombre de lots qui composent la copropriété.

Comment obtenir ces documents auprès du syndic ?

Si l’appartement que vous souhaitez vendre se trouve dans un immeuble en copropriété, vous devez faire une demande auprès du syndic afin qu’il vous remettre, entre autres, un « état daté ». Ce document dresse le bilan des charges de copropriété relatives à votre lot. Y figurent les sommes d’argent que vous resteriez – éventuellement – devoir ou, au contraire, que le syndicat des copropriétaires devrait vous verser. Le cas échéant, le syndic devra aussi vous communiquer, préalablement à la vente de votre bien et au plus tard lors de la signature de la promesse de vente, le carnet d’entretien de l’immeuble ainsi que les conclusions du diagnostic technique global.

Que se passe-t-il si la copropriété n’a pas de syndic ?

Pas de panique ! Conformément à l’article 17 de la loi du 10 juillet 1965 ainsi qu’aux articles 46 et 47 du décret de 1967, sachez qu’il peut être paré à l’absence d’un syndic. En tant que copropriétaire, vous êtes en droit d’adresser une requête au Président du Tribunal de Grande Instance visant à ce qu’il désigne d’office un syndic judiciaire. C’est ce qui se passe dans tous les cas où les copropriétaires, réunis en assemblée générale, ne sont pas parvenus à désigner un nouveau syndic suite au départ du précédent. Si l’absence de syndic trouve son origine dans un défaut de convocation de l’assemblée générale des copropriétaires, c’est alors à la nomination d’un administrateur provisoire que le Président du Tribunal de Grande Instance procèdera. Par conséquent, si votre copropriété se retrouve privée de syndic, ce sont soit un syndic judiciare, soit un administrateur provisoire qui pallieront l’absence de syndic et se chargeront de vous fournir les documents que vous devrez, à votre tour, remettre à l’acquéreur de votre appartement.

Un syndic peut-il bloquer la vente d’un bien immobilier ?

Pas question que l’inertie d’un syndic vienne vous empêche de recevoir à temps les documents devant vous être remis en cas de vente de votre appartement en copropriété ! Si votre syndic se fait prier et tarde à vous transmettre les documents que vous lui avez demandés, vous n’aurez alors pas d’autre choix que de le mettre en demeure de s’exécuter. Pour ce faire, rédigez une lettre dans laquelle vous exposerez votre situation au syndic, lui expliquerez en quoi sa démarche constitue un manquement à ses obligations et lui demanderez, une nouvelle fois, de vous fournir les documents dont vous avez besoin. Une fois cette lettre rédigée, envoyez-la au syndic en recommandé avec avis de réception. À défaut de réponse de sa part dans un délai de huit jours, il vous sera alors possible de saisir la justice afin que soit nommé un administrateur provisoire et c’est cet administrateur qui se chargera de vous remettre les documents que votre syndic avait omis de vous fournir…

Source : SeLoger.com

Ils parlent de nous :