Currently set to Index
Currently set to Follow

Revue de presse


Sans gardien, comment choisir son prestataire de nettoyage

Sans gardien, comment choisir son prestataire de nettoyage

2 avril 2019

Mais quitte à changer, autant que ce soit pour le mieux. Aussi faut-il agir avec méthode, « en établissant un cahier des charges listant les tâches à effectuer et la fréquence de leur exécution, explique Jean-François Éon, directeur du courtier en syndic Syneval. ...

Lire l'article Icône


Syndics de copropriété, dérives et impunité

Syndics de copropriété, dérives et impunité

22 mars 2019

Dans une étude réalisée en 2016, le courtier Syneval notait une augmentation de 12,8% des honoraires de base un an après son instauration. ...

Lire l'article Icône


Réussir son assemblée générale

Réussir son assemblée générale

21 mars 2019

"Du fait de la mise en place du prélèvement à la source, l'année 2018 a été très calme sur le front des travaux, notamment pour les bailleurs. Il faut mettre à profit l'année 2019 pour voter des travaux à réaliser sur l'exercice comptable 2019 et 2020. Et remettre à jour les projets non votés en 2017. " Jean-François EON, Directeur du courtier en Syndic, Syneval. ...

Lire l'article Icône


Faut-il confier vos archives à un prestataire ?

Faut-il confier vos archives à un prestataire ?

16 mars 2019

"Au syndic de signer ! Les copropriétaires peuvent confier leurs archives à une société spécialisée. Mais il est préférable que le contrat d’archivage soit signé par le syndic. En effet, s’il est le contractant, le syndic garde la responsabilité pleine et entière des archives." Rachid Laaraj fondateur de Syneval, courtier en syndic. ...

Lire l'article Icône


Copropriété : les conflits pour charges impayées augmentent de 29 % en 10 ans !

Copropriété : les conflits pour charges impayées augmentent de 29 % en 10 ans !

5 mars 2019

Précisons qu’en cas d’impayés, c’est normalement au syndic de réagir afin d’éviter que la situation ne s’enlise. (...) Mais dans les faits, les procédures ont tendance à traîner. « Entre le premier défaut de paiement et le moment où le problème est soldé par le tribunal, il faut compter entre 2 ans et 2 ans et demi », témoigne Rachid Laaraj. ...

Lire l'article Icône


Les astuces d’un professionnel de l’immobilier pour changer de syndic de copropriété

Les astuces d’un professionnel de l’immobilier pour changer de syndic de copropriété

5 mars 2019

Seuls 39 % des propriétaires d’appartements interrogés par l’association de consommateur CLCV se disaient « satisfaits » de leur syndic de propriété en 2017. Mais pourquoi donc ne pas en changer ? Le gouvernement compte d’ailleurs même simplifier la tâche ! Rachid Laaraj a fait changer de syndics à plus de 45 000 copropriétaires. Directeur général de Syneval, un courtier en syndics basé à Paris, il livre quelques secrets pour réussir son changement de gestionnaire d’immeuble. ...

Lire l'article Icône


Copropriétés : Edouard Philippe veut simplifier le changement de syndic

Copropriétés : Edouard Philippe veut simplifier le changement de syndic

5 mars 2019

Selon des informations du « Parisien », le Premier ministre doit annoncer mardi des mesures visant à mettre favoriser la concurrence et mieux encadrer les tarifications. Changer de syndic de copropriété n'est pas une sinécure. Souvent, un syndic installé ne se laisse en effet pas remplacer si facilement. Surtout, comme le souligne une étude Syneval publiée en 2018, il y a très (trop) souvent une absence de mise en concurrence des contrats. ...

Lire l'article Icône


Charges de copropriété LES IMPAYÉS S

Charges de copropriété LES IMPAYÉS S'ENVOLENT

19 février 2019

« Non seulement le syndic de copropriété, qui administre l'immeuble, peut ensuite avoir des difficultés à payer les dépenses courantes (électricité, gaz, voire concierge), mais les travaux prévus s'en trouvent retardés, ce qui se solde par une dégradation de la construction... qui nécessite ensuite de plus lourds travaux », abonde Rachid Laaraj, le fondateur du courtier en syndics Syneval. ...

Lire l'article Icône


Le vrai pouvoir du quitus

Le vrai pouvoir du quitus

17 février 2019

"Il y'a 15 ans, les gestionnaires demandaient systématiquement quitus pour leur gestion. De guerre lasse, beaucoup évitent aujourd'hui de mettre ce point à l'ordre du jour, pour éviter des débats sans fin", confirme Rachid Laaraj, fondateur du courtier en syndic Syneval. ...

Lire l'article Icône


COPROPRIÉTE Renégociez vos contrats

COPROPRIÉTE Renégociez vos contrats

17 février 2019

Le coût du syndic a crû, lui aussi, de 5 2,6 % en 10 ans. « Les plus fortes hausses se répercutent sur les petites copropriétés de moins de 20 lots », déplore Rachid Laaraj, directeur général de Syneval, comparateur de syndics. ...

Lire l'article Icône


Mettre le syndic en concurrence, une obligation

Mettre le syndic en concurrence, une obligation

6 février 2019

« L'apport de Macron, c'est d'instaurer une mise en concurrence systématique tous les 3 ans. Là, nous arrivons à la fin de ce cycle et les demandes de courtage explosent depuis le début de l'année. Nos chiffres ont progressé de 30 % en 2018 par rapport à 2017 et nous avons déjà des demandes, en hausse de 50 %, pour 2019 », constate avec enthousiasme, Rachid Laaraj, directeur général de Synéval, courtier en syndic. ...

Lire l'article Icône


Réhabilitation accélérée

Réhabilitation accélérée

5 février 2019

"ll conviendrait peut-être de revoir la fiscalité sur l'immobilier si l'on souhaite inciter les bailleurs à effectuer des travaux de rénovation." Jean-François Eon, Syneval. ...

Lire l'article Icône


Le numérique ne fait pas tout

Le numérique ne fait pas tout

5 février 2019

Alors que, pour un syndic classique, le coût est de 120 à 140 € par lot et par an, là c'est moins de 100 €. Certains se situent plus dans l'assistance en ligne du syndic bénévole, comme IlliCopro ou Copromatic, mais la différence n'est pas toujours claire«Le faible coût s'explique : le syndic en ligne ne vient jamais sur place et n'est pas présent à l'assemblée générale annuelle, ce qui pose un problème juridique sur sa validité», estime Rachid Laaraj, fondateur de Syneval, courtier en syndic. ...

Lire l'article Icône


Êtes-vous sûr de louer un logement décent?

Êtes-vous sûr de louer un logement décent?

20 janvier 2019

Moins optimiste, Jean-François Éon, directeur de Syneval (courtier en syndic), estime que ce dispositif « ne répond pas à la problématique des immeubles en péril, car il concerne uniquement les travaux réalisés au sein des appartements et non la réalisation de travaux de structure au niveau de l'immeuble ». Sauf si l'investisseur achète, rénove, et met en location l'immeuble entier... ...

Lire l'article Icône


Et si vous deveniez syndic bénévole de votre copropriété ?

Et si vous deveniez syndic bénévole de votre copropriété ?

31 décembre 2018

Recourir à un syndic bénévole permet d'économiser les honoraires d'un cabinet professionnel (même si le syndic bénévole est dédommagé, son coût restera toujours inférieur) Dans certaines petites résidences, ils représentent ainsi plus de 40% du budget de leur fonctionnement annuel, pour des services souvent limités. Et cela ne devrait guère s'arranger selon Syneval, un courtier en syndic, la forte hausse des honoraires de syndic pour les petits immeubles se poursuit entre 2017 et 2018, avec une augmentation de 23,2% dans la capitale pour les résidences de dix à vingt lots, contre 6,2% en Île-de-France ou encore 7,3% à Lyon «Le forfait minimal appliqué s'élève à plus de 4 000 euros par an à Paris. Il a explosé à Lyon, où il atteint désormais 2503 euros», chiffre Rachid Laaraj, son président ...

Lire l'article Icône


Comment faire pour changer de syndic ?

Comment faire pour changer de syndic ?

26 décembre 2018

4, Rechercher un nouveau syndic La plupart du temps, le changement de syndic s'effectue au terme de son contrat (d'un à trois ans). « Cette démarche ne s'improvise pas, prévient Jean-François Eon, directeur de Syneval, une société de conseil aux copropriétés et de courtage en syndic. Préparez-vous au moins trois mois avant l'assemblée générale (AG) de copropriétaires pour les petites copropriétés, un an, voire un an et demi avant, pour les grandes. » Et choisissez son successeur car, dès la résolution votée, le gestionnaire en place cessera son activité. Certes, un copropriétaire peut désormais convoquer une AG « aux fins de nommer un syndic » (loi Macron de 2015), mais mieux vaut éviter une vacance de syndic. ...

Lire l'article Icône


Les petites copropriétés à la traîne

Les petites copropriétés à la traîne

25 décembre 2018

C'est le sprint final. Les copropriétés de moins de 50 lots ont jusqu'au 31 décembre pour s'immatriculer sur le registre des copropriétés. Cette inscription, qui vise à améliorer la connaissance du parc privé par les pouvoirs publics et prévenir les dysfonctionnements, sera exigée, dès 2019, en cas de vente d'un appartement ou de demande de subventions (Anah, EcoPTZ...), comme c'est déjà le cas pour les ensembles de plus de 50 lots. Malgré l'obligation, 273000 copro priétés seulement s'étaient enregistrées en novembre 2018, pour un parc global estimé à 700000 unités, selon les services fiscaux. L'Anah,qui espère un rush de fin d'année, pense atteindre un total de 310000 enregistrements. Soit seulement 44 % du parc. La raison ? « Une partie des petites copropriétés sont soit gérées par un syndic bénévole, pas forcément au fait de leurs obligations, soit pas administrées du tout », estime Pierre Sitko, le directeur du registre national des copropriétés. Une autre hypothèse, le retard accumulé par les professionnels : « Les structures d'une certaine taille ont anticipé ces obligations. Ce n'est pas toujours le cas pour les tout petits cabinets, déjà débordés », avance Rachid Laaraj, directeur général de Syneval. L'an dernier, un tiers des immeubles de plus de 50 lots avaient été enregistrés au-delà de la date limite. Un syndic peut être mis en demeure de procéder à l'immatriculation par l'Anah, un copropriétaire, ou toute personne y ayant intérêt. En cas de défaut d'inscription dans le mois suivant une mise en demeure, l'Anah peut appliquer à la copropriété une astreinte de 20 € par lot et par semaine de retard. JORGE CARASSO ...

Lire l'article Icône


Copropriétés : les syndics en ligne proposent-ils une gestion allégée ?

Copropriétés : les syndics en ligne proposent-ils une gestion allégée ?

2 décembre 2018

Pour lutter contre les propriétés insalubres, et dans le cadre du Projet de loi de Finances, le 9 novembre dernier l’ Assemblée nationale a adopté en première lecture un dispositif visant à encourager la rénovation des immeubles dégradés situés dans les centres-villes anciens. Ils opèrent sans mettre un pied sur le terrain et peuvent ainsi pratiquer des prix qui défient toute concurrence. Les syndics en ligne ont le vent en poupe et s’inscrivent dans un marché en plein essor. Mais la qualité de leurs prestations est-elle toujours au rendez-vous ? Rachid Laaraj, directeur général de Syneval, courtier en syndic, revient sur les spécificités de ce type de gestion. Depuis quelques années, les syndics de copropriétés voient s’opérer dans leurs rangs une mue qui porte non seulement sur la dématérialisation des échanges, mais également sur l’introduction du principe du low-cost. Pourquoi une profession réputée conservatrice a-t-elle choisi d’effectuer cette petite révolution ? Etait-ce vraiment nécessaire ? Rachid Laaraj : Oui, ça l’était et ça l’est toujours. En réalité, il faut comprendre que cette transition a commencé à être opérée il y a cinq ans déjà et qu’elle est la résultante de deux effets conjugués. Il y a d’abord eu un effet réglementaire et législatif (notamment depuis la loi Alur) avec des syndics de copropriétés qui se sont retrouvés à devoir gérer des obligations de plus en plus nombreuses comme l’immatriculation des immeubles par exemple. Ces obligations réglementaires sont venues densifier et alourdir un contexte législatif déjà assez important. Pour les petits immeubles de moins de 10 lots, l’équation économique est devenue encore plus complexe à résoudre. A cela s'ajoutent les attentes des copropriétaires qui sont de plus en plus fortes. Ces derniers ont, en effet, parfois tendance à sur-solliciter leur syndic, même pour les tout petits immeubles. C’est cet effet...

Lire l'article Icône


Syndics low cost : petit prix, petit service

Syndics low cost : petit prix, petit service

26 novembre 2018

Pour lutter contre les propriétés insalubres, et dans le cadre du Projet de loi de Finances, le 9 novembre dernier l’ Assemblée nationale a adopté en première lecture un dispositif visant à encourager la rénovation des immeubles dégradés situés dans les centres-villes anciens. « Le dispositif d’incitation fiscale concerne uniquement les travaux réalisés au sein des appartements et non la réalisation de travaux de structure au niveau de l’immeuble, observe Jean-François Eon, directeur de Syneval. Ce dispositif ne répond donc pas à la problématique des immeubles en péril. » ...

Lire l'article Icône


Syneval juge le dispositif visant à encourager la rénovation des immeubles dégradés

Syneval juge le dispositif visant à encourager la rénovation des immeubles dégradés

26 novembre 2018

Pour lutter contre les propriétés insalubres, et dans le cadre du Projet de loi de Finances, le 9 novembre dernier l’ Assemblée nationale a adopté en première lecture un dispositif visant à encourager la rénovation des immeubles dégradés situés dans les centres-villes anciens. « Le dispositif d’incitation fiscale concerne uniquement les travaux réalisés au sein des appartements et non la réalisation de travaux de structure au niveau de l’immeuble, observe Jean-François Eon, directeur de Syneval. Ce dispositif ne répond donc pas à la problématique des immeubles en péril. » ...

Lire l'article Icône