Que pensez des syndics en ligne ?

Que fait un syndic en ligne ?

Le syndic en ligne est un nouveau mode de gestion apparu en 2013, il est soutenu par la loi Alur qui incite à la concurrence. L’intérêt pour les copropriétaires réside dans le montant des honoraires : compris entre 95 € et 108 € TTC par lot principal et par an. Ils sont moitié moins élevés que ceux des syndics classiques, c’est un bon moyen pour diminuer les charges de copropriété. Pour Syneval, trois conditions sont nécessaires à l’adoption de cette option, premièrement la taille de la copropriété doit être relativement réduite (moins de 30 lots principaux). Ensuite, le conseil syndical doit fortement s’impliquer et enfin la gestion de la copropriété doit être relativement simple (la copropriété doit intégrer peu de contrats et peu d’éléments collectifs).

Comment le syndic en ligne fonctionne ?

En contrepartie de ces honoraires relativement bas, les syndics délèguent une partie de leurs prérogatives au conseil syndical (composé de copropriétaires bénévoles) et le gestionnaire ne se déplace qu’exceptionnellement sur la copropriété, gérant à distance les tâches suivantes :
– La gestion comptable ;
– La préparation de l’assemblée générale (convoquer, procéder et faire voter…) ;
– La négociation des contrats et mise en concurrence des entreprises ;
– La gestion des problématiques liées à l’assurance de l’immeuble ;
– La gestion du personnel (gardien…) employé par la copropriété

Il reviendra donc au conseil syndical, d’assurer les tâches suivantes :
– La tenue de l’assemblée générale (cela comprend notamment la rédaction du procès verbal) ;
– La réception des demandes des copropriétaires ;
– La conservation des archives et tenue du carnet d’entretien de la copropriété ;
– La participation aux réunions d’expertise (litige, sinistre…) ;
– Le suivi des tâches réalisées par le personnel d’immeuble (gestion administrative, travaux d’entretien et tout autre opération courante…)

Les membres du conseil syndical des copropriétaires se doivent donc d’avoir un minimum de compétences techniques et juridiques pour mener à bien les tâches qui leur incombent. Mais aussi et surtout assez de temps à consacrer à ces tâches. La gestion de copropriété nécessite une confiance absolue dans le syndic bénévole ou les syndic bénévoles.

Ils parlent de nous :